mercredi 31 décembre 2008

Top 10 des bribes 2008

Salut l'ami !

Aujourd'hui est un grand jour, vois-tu : on est le 31 décembre, St Sylvestre (bonne fête Sylvestre !), la fin de l'année tout ça. Alors pour marquer le coup, comme je vais pas m'exploser le bide de foie gras, je me dis qu'il faut quand-même faire quelque chose de valable. Tu as peut-être remarqué ces derniers jours un sondage dans le menu de droite, c'était pour que tu votes pour ta bribe préférée. Si tu l'as pas fait t'es un peu naze, mais ça fait rien je t'en veux pas, j'ai quand-même réussi à obtenir ce que je voulais : un top 10 des bribes...


And the winner is...
1. Peut-être que tu feras mieux que pire en t'arrangeant
Mes sincères félicitations à son auteur, qui se reconnaîtra.

Je demande à la deuxième place, ex-aequo :
2. Je coupe le chauffage sinon on va rassir
2. Je suis venu chez toi depuis quand ? Depuis que je suis reparti ?
Félicitations à leurs auteurs respectifs !

En troisième position, nous avons :
3. Faudrait qu'on fasse ça un peu plus avant dans les jours
Bravo à l'auteur, qui se voit remettre le droit d'en dire des encore plus débiles en 2009.

Je tiens à féliciter tous les participants qui (malgré eux) nourrissent mon imaginaire et les articles de ce blog.

Suite du classement :

4. Tu as mis des rouges à lèvres sur l'après-midi
5. Les réflexes c'est bien mais au bout d'un moment faut savoir qu'on en a
6. Ex aequo : Des gobelets étanches au feu
6. Je voudrais un conta, mais je sais pas comment ça s'appelle
7. Ça fait profonder sa peau
8. Le bouchon s'est exclasé dans ma corre

Merci à tou(te)s, vous avez gagné le droit de recommencer !

En attendant picole pas trop ce soir, et surtout n'oublie pas ton calepin pour noter les bêtises que tu vas dire avec tes potes, ça inaugurera le nouvel article des bribes 2009 ;)

Bon vent !

mardi 30 décembre 2008

Ronron

Salut !
Chat roule ?! Mouarf, elle est pas drôle hein...

Quand on pose une question, on s’expose à ce que la réponse en soit un terne et désintéressé « Nul ne le sait ». Et justement, pour ce qui est du comment des ronronnements du chat, c’est le cas.

Car, mine de rien, il n’est pas facile d’identifier un bruit aussi mystérieux que le ronronnement félin.

On en est encore à formuler des hypothèses. La plus répandue voudrait que le ronronnement soit dû à la contraction très rapide des muscles du larynx et du diaphragme. Ces contractions feraient vibrer les cordes vocales. Une autre hypothèse avance que deux membranes situées derrière les cordes vocales serviraient d’organes vibratoires. Une troisième hypothèse fait intervenir la circulation sanguine : la veine cave, un gros vaisseau qui ramène le sang jusqu’au coeur vibrerait et sa vibration serait amplifiée par les cavités respiratoires : bronches, trachée et sinus (les cavités du crâne qui servent à réchauffer l’air que l’on inspire).

Si on ne sait pas comment, on sait à peu près, en revanche, pourquoi les chats ronronnent. Les chatons le font dès l’âge de 2 jours, en tétant leur mère, et pendant la toilette. Leur mère répond par un ronronnement continu, qui indique qu’elle est détendue et bien disposée à leur égard. De sorte que le ronronnement est à la fois un signe de bien-être (du chaton), un signe sécurisant (de la mère), et une manifestation de plaisir (de l’un et de l’autre).

Le ronronnement peut également traduire un stress ou une émotion intense. L’émotion en question est habituellement agréable, mais pas toujours : un chat peut ronronner lorsqu’il est blessé, une chatte en donnant naissance à ses petits et d’autres alors qu’ils sont à l’article de la mort ! Selon les chercheurs, le mécanisme du ronronnement produirait des endorphines, une substance calmante de l’organisme, ce qui expliquerait pourquoi les chats ronronnent lorsqu’ils souffrent.

Mais le ronronnement est surtout un mode de communication, car félins des deux sexes ronronnent lorsqu’ils approchent un chat qu’ils considèrent comme dominant. Mais c’est aussi un mode de communication vis-à-vis de l’homme, et il témoigne de la dépendance de l’animal. De même que le chaton, en ronronnant, demande à sa mère de s’occuper de lui, le chat adulte exprime à l’homme, en ronronnant, son besoin de nourriture, d’affection ou de soins.

La meilleure preuve c’est que le chat attire les caresses par son ronronnement et répond aux caresses par le même ronronnement. Cela dit, tous les chats ne ronronnent pas. Il y a de gros ronronneurs et de petits ronronneurs.

Ce qui est plus étrange, c’est que le ronronnement du chat semble également bénéfique aux humains. Même s’il existe des allergies aux chats, on sait que les enfants souffrant de certaines maladies chroniques (rhumatismales ou cardiaques, en particulier) vont mieux lorsqu’ils ont un chat.

Aux États-Unis, les détenus d’une prison ont été autorisés à accueillir et adopter les chats errants autour du pénitencier. Les animaux sont devenus un lien positif entre le monde carcéral et l’extérieur, et ont redonné goût à la vie à ceux des prisonniers qui étaient dépressifs. Au canada, on a étudié aussi la possibilité d’admettre les chats en hôpital gériatrique et on a constaté que l’activité physique, l’humeur et les relations entre les personnes âgées, les autres patients et le personnel s’amélioraient...

samedi 27 décembre 2008

Le retour du marteau piqueur

Hello guys !

Ça va, la patate, pas trop déboussolé par les ripailles, tout ça ? ;)

Aujourd'hui je vais te parler d'un gars, doucement surnommé "le marteau piqueur" par... moi-même (je crois être la seule personne à faire ce genre de raccourcis foireux). Ce gars là tu vois, il est bien gentil, mais il a juste rien compris. En fait, si je l'appelle comme ça c'est parce qu'il fait tout comme un bourrin ; pourtant il est même pas Bélier... Quand il doit prendre une décision, il se prend le chou pendant allez, à tout péter une demi heure (quand il prend son temps !), et après il fonce dans le tas. Mais il fonce vraiment dans le tas, c'est à dire qu'il s'en fout pas mal de savoir comment toi tu réagis en face, je sais pas si c'est clair... Allez fais un effort quoi !

Bon tant pis, toujours est-il qu'il a quand-même fallu que je lui explique en quoi ça pouvait être gênant, ou même simplement sans intérêt ! Bah oui parce que souvent, quand tu fais tout comme un bourrin tu fais que des conneries, parfois drôles, certes, mais quand-même. Bon ça va il l'a bien pris :)
Au fond, même s'il est, comment dire ? Maladroit ? Gauche si tu préfères oui... On peut pas vraiment lui en vouloir. Pas pour ça en tous cas ;)

Du coup je saute sur l'occasion pour te refiler quelques tuyaux qui pourraient t'être utiles, peut-être (qui sait, tu es peut-être comme lui ?)
- Quand tu connais pas quelqu'un, tu lui dis pas des choses comme si tu le connaissais.
- Quand tu sais pas ce que tu veux, tu la fermes :)
- Quand tu sais que tu joues au con, tu la fermes aussi.
Mais aussi :
- Quand tu sais faire bon à manger, tu fais à manger (oui pour moi aussi, banane !)
- Quand tu sais faire bon quoi que ce soit d'autre d'ailleurs, ça marche aussi.
- Pis surtout quand pour de vrai t'es gentil, fais pas le méchant (faut pas faire comme moi, après on regrette et on finit mal).

MP, so long my friend :D
C'est marrant, tes nouvelles initiales me rappellent un truc, sans quoi rien ne serait possible...


Et si hélas, j'ai osé...

jeudi 25 décembre 2008

Joyeux Noël !

Salut !!

Eh ouais, c'est Noël, c'est la teuf, on se goinfre, on a de la thune ou des cadeaux, on picole, enfin voilà, c'est le bonheur !!


Aussi je souhaite un joyeux Noël au milliard de poules, dindes, cochons, vaches, veaux, moutons, canards, chevaux... qui se font exploiter, tabasser et trucider chaque année en France.
Je souhaite un particulier joyeux Noël aux quelques millions d'oies et canards qui sont gavés de manière intensive et saignés vivants à l'abattoir, et dont le foie malade est ôté et conditionné en pâte à tartiner pour les papilles des hommes. Sans oublier évidemment tous les chiens, chats et autres petits animaux achetés en animalerie, qui seront offerts à des gens incapables d'en prendre soin. Me vient d'ailleurs une pensée profonde pour leurs mamans, qui sont entassées dans des cages à pondre, et qui meurent à deux ou trois ans d'épuisement suite à ces mises bas à répétition.
Joyeux Noël également aux animaux de laboratoire, souris, rats, lapins, cobayes, singes, chiens... qui meurent en ce moment empoisonnés, électrocutés, disséqués vivants ou des suites de la gangrène qui leur est infligée.
Joyeux Noël aussi à tous mes amis taureaux, qui mourront dans les arènes au nom de la tradition. Joyeux Noël à tous les tigres, éléphants, lions, dromadaires... affamés et enfermés dans leur camion.
N'oublions pas les milliards de poissons arrachés à la mer dans le plus grand des silences (eux au moins ont la décence de ne pas emmerder le monde, même quand ils crèvent).
J'allais oublier les chats, ratons laveurs, chiens, renards, lapins, visons... suspendus et dépecés vivants pour les cols de ces Messieurs Dames, et dont les petits corps animés et nus sont rejetés dans la nature.
J'en oublie sûrement, ne m'en veuillez pas. J'ai rendez-vous en forêt pour une chasse au cerf.

samedi 20 décembre 2008

Génération micro-ondes

Hello :)

On se fait une bouffe ? Passe chez moi un d'ces soirs, on mangera ensemble ;)
Tu sais préparer à manger ?
Quand je te pose cette question, tu me réponds toujours en ricanant "bah oui !" comme si je venais de demander à un cheval s'il sait brouter.
Du coup je me fais inviter chez toi, pour manger. Et là j'ai toujours de belles surprises : soit tu mets une boîte ou un bocal ou une barquette plastique au micro-ondes, soit dans une casserole, soit dans une poêle :D
Mais chu trop con, c'est ça, cuisiner !!!

Alors j'ai eu droit au saucisse-lentilles en boîte, à la sauce tomate en bocal, aux pâtes pré-cuites au fromage en sachet, à la purée en poudre et j'en passe...
Du coup ça m'a donné l'idée de poster ici quelques recettes, puisque visiblement le geste du XIXème siècle est définitivement celui de l'ouvre boîte, ou celui du décollage de languette de barquette plastique. Bon j'avoue que c'est quand-même compliqué, faut être bon cuisinier pour y arriver.

  • Pour faire une sauce tomate, il te faut :
des tomates si c'est la saison, au pire une briquette de coulis de tomate
un oignon, éventuellement de l'ail
un peu d'huile
des herbes et/ou épices de ton choix

-:- Préparation
Émincer l'oignon (et l'ail) et le mettre à revenir dans l'huile. Ajouter les tomates coupées en dés ou le coulis, puis les épices et/ou les herbes, laisser mijoter quelques minutes et servir.

  • Pour faire un saucisse-lentilles, il te faut :
des lentilles
un oignon, de l'ail
un peu d'huile
une tomate
une saucisse
herbes et/ou épices de ton choix

-:- Préparation
Faire cuire les lentilles dans de l'eau - si si, les lentilles crues ça existe !! Émincer l'oignon et l'ail, les mettre à revenir dans l'huile. Ajouter les lentilles, les épices et/ou herbes, la tomate coupée en dés et la saucisse. Laisser mijoter quelques minutes.

  • Pour faire de la purée, il te faut :
des patates

-:- Préparation
Faire cuire les pommes de terre à la vapeur ou à l'eau... Les écraser.

  • Pour faire des pâtes au fromage, il te faut :
des pâtes
du fromage

-:- Préparation
Faire cuire les pâtes. Les égoutter, servir dans une assiette et ajouter le fromage.

Si tu galères (je pense notamment à la purée) hésite pas...

jeudi 18 décembre 2008

Moi je, moi je...

Salut :)

Tu connais des gens qui la ramènent tout le temps ? Toujours à parler d'eux, "moi je, moi je...", qu'est-ce qu'ils m'énervent !!

Je connais une personne comme ça, tu peux rien dire sans qu'elle te réponde :
- "Ah ouais ben moi c'est pareil, à mon boulot ils m'ont dit ça aussi"
C'est tout le temps comme ça, même quand on lui a rien demandé, il faut toujours qu'elle l'ouvre pour raconter sa vie, mais jamais elle ne te demandera comment toi tu vas, par exemple. Ou ce que toi, tu en penses. Aussi, elle aime bien dire des trucs inutiles, juste parce qu'elle a besoin qu'on la regarde et qu'on l'écoute. Elle aime bien aussi faire croire qu'elle a une vie géniale, alors que quand tu entends ce qu'elle a à dire, tu as peur et tu te dis que vraiment, il est temps de faire quelque chose pour elle, je sais pas, lui trouver une peluche à coiffer ou un tamagoshi à nourrir...

Souvent les gens qui n'ont rien à raconter à part leur vie à eux, ils sont aussi toujours souriants, pour montrer qu'ils sont sympa ou je ne sais quoi. Donc ces gens là sourient en toutes circonstances, même si tu leur dis que ton frère vient de mourir écrasé par un train et que manque de bol il était à ce moment là avec ta meilleure amie enceinte qui gardait le chien de ton père... La totale quoi !
- "Ah ouais ?? Holala ça me rappelle quand le chat de ma tante s'était barré par la fenêtre, elle l'avait cherché pendant trois jours elle avait eu la peur de sa vie, elle l'appelait partout et il revenait pas ! Mais finalement heureusement elle l'a retrouvé, il est revenu tout sale, il miaulait comme je sais pas quoi, il était affamé le pauvre !" Et elle se marre...
Enfin bref, chu un peu énervée là parce que je dois supporter une personne comme ça, pas tous les jours dieu (ou j'sais pas qui) merci, mais bon, assez souvent pour que ça me tape sur le système au point de t'en parler ici...

Et toi ça va ? :)

mercredi 10 décembre 2008

Reflexiste jusqu'au bout des pixels

Salut !
La pêche ?

Nan c'est pas la chanson du dimanche, c'est le billet du mercredi, et "la pêche" ça marche aussi le mercredi, et même pour les billets.

Tu te demandes pourquoi je mets ça comme photo ? Bah tu fais bien ! Je détiens enfin un appareil photo qui ressemble à quelque chose... Manque plus que les compléments optiques qui vont avec :)
Parce que c'est pas avec les 18-55 et 55-200 du kit que je vais aller bien loin. Mais avant toute chose il faut que je braque une banque ou même juste une des nombreuses assurances vie de ma grand-mère, et je pourrai alors rêver à d'autre matériel.
En attendant ce jour merveilleux, on va se contenter d'un boitier de fin janvier 2008, capteur CCD (hélas ! mais on peut pas tout contrôler) qui gère (plutôt bien) des sensibilités allant de 100 à 1600 ISO, D-lighting on, un petit traitement RAW intégré, bref, de quoi faire un petit peu de vraie photo ! Avec le 55-200 (ouverture 4 à 5,6) et la raynox macro DCR 250, on arrive à de bons grossissements. Le grand angle du 18-55 (ouverture 3,5 à 5,6) est honnête, avec des déformations bien visibles, mais j'aime ça :)

Enfin voilà tu t'en fous, mais pas moi alors laisse moi juste savourer ce moment ouvertement, après promis je réécris des âneries.

samedi 29 novembre 2008

Les lapins auront notre peau !

Salut mon vieux,

Ouais, l'heure est grave, le temps est venu pour moi de te dévoiler un truc d'une importance colossale : les lapins auront notre peau, mec.

Alors voilà. Il faut que je me fasse discrète parce qu'on me surveille.
Je connais un lapin, tout ce qu'il y a de plus lapin, qui en fait n'en est pas vraiment un. Enfin quand tu le vois, il a tout l'air d'un lapin, mais il est bien plus qu'un vulgaire petit lapin. C'est un conspirateur, un manipulateur, un Bonaparte en lagomorphe. Il fait toujours semblant d'être stupide et con, gentil et drôle, mais bête, toujours. Du coup, toi, gentil humain que tu es, un peu naïf aussi faut dire, tu fais quoi ? Tu te marres en le voyant, parce que c'est vrai, il est attachant. Et puis la soirée se passe, tu discutes avec tes amis. Et là le lapin traîne un peu autour de vous, il vous regarde de ses yeux doux, gambade entre vos pieds et repart manger du foin. Sauf que pendant que tu parles avec tes potes et que le lapin fait son cinéma, vous n'y voyez que du feu, mais il enregistre tout. Il comprend tout, on dirait pas comme ça, il cache bien son jeu.
Une fois qu'il a recueilli des infos intéressantes, il disparaît, il va dans sa planque et c'est là que tout se gâte.
Il s'installe à son ordinateur transparent, met son casque tout aussi transparent et transmet toutes les infos recueillies à ses potes lapins sur un rabbit-server super puissant, à l'abri de tous les regards, y compris les plus expérimentés comme le mien. Il transmet tout ça, et élabore des plans d'extermination des humains à coups de carottes géantes, sur un point d'acuponcture qu'il a lui-même découvert à l'occasion.
Ça, c'est sa part à lui. Mais il a des tas de complices. De toutes les espèces, c'est ça le plus flippant. Par exemple, je sais que le chat d'un ami est complice. Son bras droit, le deuxième pilier de son organisation, est un rat. Et j'en passe.
Méfie-toi des lapins, ils en savent bien plus que nous sur tout. D'ailleurs ce lapin sait tout. Quand je parle de lui, il guette tel un hibou sur sa branche (les hiboux sont complices aussi d'ailleurs ! De bons indic's la nuit, et secrets comme des tombes), et si je parle trop de lui, ou que je divulgue une info trop compromettante, il mange les fils de mon ordinateur. Il est toujours situé près de la prise de courant, ce qui lui assure une rapidité foudroyante... Il mange aussi mes courriers importants, les antennes de mes radios, mes livres qui pourraient m'éclairer sur ses plans, comme "Animal farm", mes câbles Ethernet...
Même une lapinette ne peut pas le distraire, il est tellement schizophrène que rien ne peut l'arrêter.
J'écris ça parce que personne ne veut me croire, au moins maintenant on pourra pas dire que j'avais pas prévenu.

vendredi 28 novembre 2008

Les gens sympa

Salut mon pote ! :)

Tu connais des gens sympa ? Tu les aimes bien hein ?
Ben je vais te raconter un truc, qui va te faire les aimer encore plus.

C'est quoi, un gens sympa ?

Selon moi, c'est quelqu'un qui est sympa. C'est à dire qu'il est sympa quoi, il est gentil, il est aimable, agréable à côtoyer, et même (!) pour le gens vraiment très sympa : serviable, concerné par autrui, et parfois drôle.
Tu en rencontres souvent des gens sympa ? Perso, je crois en rencontrer pas mal. Mais en réalité, ils ne sont peut-être pas si sympa que ça. Allez disons que t'en connais... je sais pas, deux cents. Sur les deux cents, ne te leurre pas, y'en a à peu près la moitié qui ne sont sympa que quand ils ont besoin de toi. Sur les cent qui restent, t'en as grosso merdo quatre-vingts qui sont sympa tout le temps, mais juste parce que ça fait bien. Et dans les vingt qui restent, ça devient intéressant :
- tu en as quinze qui sont sympa presque tout le temps, sauf quand ils font la gueule, ou qu'ils ont des soucis. Ceci dit ça arrive à tout le monde d'aller moins bien que d'habitude, mais faudrait que tu te rappelles que tout le monde n'en est pas forcément responsable, donc ce serait 'ach'ment cool si tu pouvais garder ta tronche de cake pour les seuls coupables :) Ou encore mieux, et efficace dans une majorité écrasante de cas : fais-toi la gueule à toi-même.
- tu en as cinq qui ne sont pas sympa tout le temps du tout, mais c'est ceux-là les plus intéressants. En effet, quelqu'un de toujours sympa c'est louche, parce que tu ne peux pas être toujours de bon poil, toujours agréable avec tout le monde. Donc le gens qui tire la gueule régulièrement, garde le précieusement, c'est le type de personne qui est encore capable de tirer la tête qui va avec son humeur... Et c'est super rare ! Ce gens là, crois moi, il est bourré de qualités : il est à l'écoute de lui-même et de ce que lui disent ses emmerdes, il est honnête (en tous cas suffisamment pour te dire qu'il ne va pas bien et qu'il ne faut pas le chercher quand il tire cette tête), il est sensible, puisqu'il est capable de se mettre dans de sales états, il n'est donc pas indifférent. Il est aussi généreux, car en général quand il va mieux après avoir envoyé paître tout le monde, il s'en veut d'avoir été aussi désagréable avec des innocents et tente de se racheter par tous les moyens qui existent, et parfois au delà de la mesure de ses moyens...

Bref, encore une fois, je ne le répéterai jamais assez : ne te fie pas aux apparences, et fonce vers les gens qui font la gueule, tu verras ils seront les premiers à te manifester un vrai intérêt.

samedi 22 novembre 2008

Les bisous

Salut l'ami !
Les bisous, c'est universel. L'autre soir on se demandait avec l'ami pourquoi on fait autant de bisous, et paradoxalement, pourquoi c'est si tabou.
Bisous, tu le dis tout le temps : à la fin d'une conversation téléphonique, principalement. Comme si prononcer le mot pouvait amener la sensation du bisou sur les joues de ton interlocuteur. C'est l'intention qui compte, mais quand-même...
Tu l'écris aussi beaucoup à la fin de tes courriers, papier ou électroniques, comme pour dire au revoir. Parce que in real laïfe, tu fais des bisous quand tu quittes quelqu'un. Je parle de tes amis là.

Mais finalement, pourquoi fais-tu autant de bisous ?

"On se fait la bise ?" est maintenant assimilé comme une politesse amicale, c'est comme ça que tu dis bonjour aux gens maintenant. Ou tu leur serres la main. Pourquoi tu leur serrerais pas la bouche ? Tu te vois, arriver au boulot et serrer la bouche de ton/ta boss ?
Ce serait pourtant sympa, imagine ! T'aurais même plus besoin de dire à ton/ta boss ou à tes collègues que tu les trouves moches, et qu'en plus ils puent de la gueule, suffirait juste de pas leur dire bonjour ! Cela dit ça rendrait bien service, et à tout le monde (pour l'halitose) ! Pis a contrario, c'est une super façon de dévoiler ses pulsions refoulées à son entourage. Au risque de se prendre une grosse beigne aussi.
Sinon avec ton amoureu(x)se, vous vous faites des bisous aussi. Mais là c'est pas pareil, parce que c'est pas le bisou genre "bonjour ça va ?" c'est des bisous plus significatifs. Et alors là, avec mon ami toujours, on s'est dit que les bisous mous c'était super naze. Quelle horreur quand ton amour te fait un bisou mou !! Quand on te fait un bisou, tu es en droit de t'attendre à un minimum d'enthousiasme ! Pas à cette passivité lymphatique, presque comateuse, de la bouche inerte et flasque, comme une coquillette trop cuite ! Et pourtant... Si, j'te jure ça existe !
Bref, du coup on en a conclu que ce serait cool si on pouvait avoir des cours de smacks au collège.

Avis aux amateurs : les bisous mous c'est de la merde !

lundi 17 novembre 2008

Coeur d'artichaut

-:- Expression
« Avoir un coeur d'artichaut »

-:- Signification
Tomber facilement et souvent amoureux.

-:- Origine
Le coeur désigne ici le centre du végétal, le fond d'artichaut duquel se détachent de nombreuses feuilles, une pour chaque personne présente, tout comme quelqu'un qui a un coeur d'artichaut donne un peu d' amour à chaque personne qui lui semble digne d'intérêt.

Cette expression qui date de la fin du XIXe siècle vient de la forme proverbiale "coeur d'artichaut, une feuille pour tout le monde".

mardi 11 novembre 2008

Le gavage

L'Humain est constitué de tout un tas d'organes (poumons, rate, cœur, glotte, etc.), qui tous ont une fonction bien déterminée. Or, pour les Oies, le foie Humain a pour seule fonction d'être tartiné sur des carrés de pain de mie à l'occasion des repas de fête (un peu à la manière des ovules d'Humaines chez les Esturgeons, j'y reviendrai plus tard). Mais pour que ce foie soit tartinable, il doit être riche et crémeux à souhait.
La méthode employée par les Oies pour obtenir ce qu'elles nomment du "foie gras" consiste à gaver l'Humain, c'est-à-dire à le nourrir sans commune mesure avec ses besoins physiologiques. Intubé au moyen d'un entonnoir, l'Humain est rempli à ras bord de substances nutritives, jusqu'à ce qu'il ressemble à un petit Américain élevé au régime pop-corn - ice cream - hot-dog - sitcom - coca-cola. Lorsqu'il a atteint ce stade d'épanouissement maximal du tour-de-taille, il ne reste qu'à prélever son foie rendu savamment malade et à le servir frappé, accompagné d'un Sauternes doré et onctueux. Un raffinement culinaire qui ne masque en rien l'abomination de cette pratique.

Ceci est un communiqué de la SPH.

lundi 10 novembre 2008

La ville, la forêt et la mer

Salut !

T'habites en ville ou en campagne ? Moi j'habite en ville, je vis pas au milieu des ploucs !
La campagne c'est nul, y'a rien, y'a que des vaches et des cochons ! J'suis pas un animal ! La campagne c'est pour les animaux :)

Alors qu'on se mette d'accord : tu es un animal, de l'embranchement des vertébrés, de la classe des mammifères, de l'ordre des primates, du sous-ordre des anthropoïdes, de la famille des hominidés, du genre Homo et de l'espèce homo sapiens.
C'est pas parce que tu marches sur deux pieds au lieu de quatre que t'es plus grand que les autres. Excuse mais j'avais juste envie de le rappeler, tu peux lire la suite :)

L'homme a conçu des villes, des entassements de logements comme ça, pour gagner de la place ou du temps ou je ne sais quoi. Il s'est dit que de mettre des lumières et des sols tout gris ça ferait beau. Soit.
Ensuite il a décidé que tout le monde devrait trouver ça génial, alors il a décidé de mettre plein de trucs qui sont soi-disant utiles dedans, en particulier des choses qu'on peut acheter. Si tu regardes bien, souvent tu n'en as pas besoin, c'est à dire que si tu ne l'achètes pas tu ne vas pas mourir, mais ça fait rien, tu l'achètes. Soit.
Ensuite, si tu considères que tu n'as pas besoin de la plupart des choses que tu achètes, que se passe-t-il ? Eh bien tu cherches une utilité à ces choses. Et si ce n'est pas toi qui le fais (c'est le cas la plupart du temps), ne t'inquiète pas d'autres s'en chargeront à ta place. Mais revenons à nos moutons. La ville, c'est super, en ville il y a tout : le cinéma, des magasins, des bars, du goudron, des lampadaires, et même des arrêts de bus. Il y a aussi de quoi se loger, des grandes barres morcelées en plein de cases. Bizarrement il n'y a pas beaucoup d'arbres. Mais ça fait rien ! Puisqu'il y a tout le reste ;)
Ce que je reproche à la ville, c'est qu'elle te coupe complètement de toi-même, elle te stérilise dans ses murs... C'est sûr, elle t'offre de jolies couleurs... Mais il y en a d'encore plus belles dans le ciel, si tant est que tu n'as pas oublié ce que c'est...

J'aimerais bien que tu ailles dormir une nuit dans une forêt. Quand tu fais ça, tu te réveilles le matin tout émerveillé, et tu comprends qui tu es, où tu es, avec qui et quoi tu es. Il n'y a pas plus riche source d'inspiration que le silence de la nuit, en plein milieu d'une forêt, sans caravane ou toile de tente ou je ne sais quoi, rien, juste un duvet. La forêt chante, elle se réveille la nuit... Elle murmure, elle se réchauffe et commence à travailler.
Si tu n'as pas de forêt à proximité, je te propose encore mieux : tu vas dormir une nuit sur une plage. Mais pas une plage artificielle hein, une vraie plage, où il n'y a pas d'escaliers pour y descendre, où il n'y a pas de bar-tabac 100m au dessus du sable. Tu prends ton duvet, tu t'allonges et tu écoutes la mer ronronner. Elle est un peu comme la forêt, mais elle est plus bavarde encore, elle n'a de cesse de te bercer, de caresser tes oreilles, comme une plume qui te chatouille, comme une mélodie que tu écouterais en boucle.

La plus belle chose que je te souhaite, si tu tentes un jour l'expérience, c'est de ne pas réussir à dormir et de t'imaginer que la mer cette nuit là montera plus haut que prévu et t'engloutira à jamais dans son immensité.

samedi 8 novembre 2008

It is the time you have wasted for your rose...

... that makes your rose so important.

Today I've been sad.
I've done a good part of the things I had to do, but I've been sad. I've seen nobody, it does me good. Some quiet time to take care of myself, I can't refuse it. But you know, when you're alone, you think. It's great to think, but it depends on what you think about... Today I have been thinking about the past. I hate thinking about the past, but I couldn't help it, I could not throw this home-sickness away from my head. And I've been thinking about the Little Prince. I've reminded the way I had been crying when I read it last year. I've reminded the beauty of this book, the truthfulness of these words, the way everything seems so simple, is so simple. And I've been sad because though it is that simple, I'm terrified to say that I know only one person who knows what I mean. It is so difficult to be - just be and nothing else. To forget our thoughts, to forget our beliefs, our judgements.

"It is only with the heart that one can see rightly ; what is essential is invisible to the eye" said the fox.

vendredi 7 novembre 2008

Tu es intelligent

C'est l'histoire d'un lapin qui possède l'intelligence de 4000 individus. J'ai ponctionné de la matière grise, et je m'en suis greffé un peu. J'ai commencé les ourlets, tout fonctionnait à merveille. Mais quand j'ai refermé la boîte, je me suis sentie bizarre, en fait Dieu avait tout prévu et la matière grise ponctionnée et cousue à ma cervelle est programmée pour ne pas résister dans un corps étranger. Elle fond. Et se régénère dans le cerveau du lapin.
C'est alors que j'ai décidé de me greffer le cerveau entier du lapin. Idem, toute ma tête a fondu.
Puis un jour, après beaucoup de travail, j'ai entrepris de me greffer la tête entière du lapin. Et là ô, miracle, ça a fonctionné !

Je me suis donc retrouvée avec l'intelligence de 4000 individus dans ma tête. J'ai alors eu l'idée de créer d'autres individus. Ce n'est pas un problème pour moi maintenant. J'en ai créé de toutes les tailles, de toutes les couleurs, de toutes les formes. Parmi mes meilleurs spécimens, il faut mentionner l'homme aux moignons rétractables, la femme aux cheveux absorbants, le calamar imperméable et la mouche aspirante.
Mais le plus étrange quand tu as l'intelligence de 4000 individus, c'est que tu passes pour un con parce t'es intelligent. Parce qu'évidemment, tu as pris le soin de créer des individus un peu plus bêtes que toi, mais tu pensais pas qu'ils seraient stupides au point de ne même pas comprendre que tu es comme eux ! Entre nous, même sans l'intelligence de 4000 individus, tu ne penses pas que c'est de plus en plus difficile d'admettre que tu es comme moi, que je suis comme ton pote, et que ton pote est comme mon père ? Qu'est-ce qui nous unit toi et moi ? Si ce n'est le plaisir éprouvé à la vue d'un nuage qui ressemble à une fleur, ou la tristesse ressentie quand un gentil meurt dans un film d'amour ? Les larmes qui coulent de tes yeux sont les mêmes que les miennes, même s'il m'arrive de pleurer de rire... Les mots qui sortent de ta bouche sont les mêmes que les miens, même si on ne les met pas souvent dans le même ordre... Les couleurs que tu vois sont les mêmes que les miennes, même si je n'ai pas la certitude que nous ne sommes pas daltoniens, toi ou moi... D'ailleurs comment le savoir ? On m'a appris que le bleu c'était bleu. Mais peut-être est-ce le vert qui est bleu ?

jeudi 6 novembre 2008

Tu as raison, dit le maître


Trois moines jardiniers se promènent dans le grand potager, et viennent trouver le maître.
- "Il a tué une limace, dit le premier. Il ne faut pas tuer."
- "Tu as raison", dit le maître.
- "La limace mangeait nos salades !" proteste le second.
- "Tu as raison", dit le maître.
- "Ils ne peuvent pas avoir raison tous les deux !" remarque le troisième.
- "Tu as raison", dit le maître.

mercredi 5 novembre 2008

L'âne de Nasredine

Nasredine dit un jour à son fils, alors qu’il atteignait sa douzième année :
- Demain, tu viendras avec moi au marché.
Tôt le matin, ils quittèrent la maison. Nasredine s’installa sur le dos de l’âne, son fils marchant à côté de lui. A l’entrée de la place du marché, Nasredine et son fils furent l’objet de railleries acerbes :
- Regardez-moi cet homme, il n’a aucune pitié ! Il est confortablement assis sur le dos de son âne et il laisse son jeune fils marcher à pied.
Nasredine dit à son fils :
- As-tu bien entendu ? Demain tu viendras encore avec moi au marché !

Le deuxième jour, Nasredine et son fils firent le contraire de la veille : le fils monta sur le dos de l’âne et Nasredine marcha à côté de lui. A l’entrée de la place, les mêmes hommes étaient là, qui s’écrièrent
- Regardez cet enfant, il n’a aucune éducation, aucun respect envers ses parents. Il est assis tranquillement sur le dos de l’âne, alors que son père, le pauvre vieux, est obligé de marcher à pied !
Nasredine dit à son fils :
- As-tu bien entendu ? Demain tu viendras de nouveau avec moi au marché !
Le troisième jour, Nasredine et son fils sortirent de la maison à pied en tirant l’âne derrière eux, et c’est ainsi qu’ils arrivèrent sur la place. Les hommes se moquèrent d’eux :
- Regardez ces deux idiots, ils ont un âne et ils n’en profitent même pas. Ils marchent à pied sans savoir que l’âne est fait pour porter des hommes.
Nasredine dit à son fils :
- As-tu bien entendu ? Demain tu viendras avec moi au marché !
Le quatrième jour, lorsque Nasredine et son fils quittèrent la maison, ils étaient tous les deux juchés sur le dos de l’âne. A l’entrée de la place, les hommes laissèrent éclater leur indignation :
- Regardez ces deux-là, ils n’ont aucune pitié pour cette pauvre bête !
Nasredine dit à son fils :
- As-tu bien entendu ? Demain tu viendras avec moi au marché !
Le cinquième jour, Nasredine et son fils arrivèrent au marché portant l’âne sur leurs épaules. Les hommes éclatèrent de rire :
- Regardez ces deux fous, il faut les enfermer. Ce sont eux qui portent l’âne au lieu de monter sur son dos.
Et Nasredine dit à son fils :
- As-tu bien entendu ? Quoi que tu fasses dans ta vie, les gens trouveront toujours à redire et à critiquer.

lundi 3 novembre 2008

C'est ton anniversaire...

... et c'est aussi celui de ta mère !

Tu crois quoi ? Tu crois que ça se fête pas, l'anniversaire d'un accouchement ? J'aimerais bien t'y voir, galérer pendant des heures pour pondre un Homo sapiens sapiens tout fripé, tout bleu... et qui fait du bruit, en prime ! Donc je te prie, à l'avenir, de souhaiter l'anniversaire du travail de ta maman quand c'est le tien.

Les anniversaires c'est franchement bien : tu prends de l'âge, des rides, du bide... C'est selon. Mais surtout tout le monde t'aime d'un coup, quand c'est ton annif, t'as pas remarqué ? Tout le monde il t'envoie des messages, il te fait des cadeaux... Alors il faudra un jour qu'on m'explique, - peut-être le peux-tu, cher lecteur ? - pourquoi on donne des cadeaux à des gens quand ça fait pile poil un tour de plus que la Terre elle a fait sur elle-même depuis qu'ils sont venus au monde. C'est bien joli tout ça, mais c'est typiquement Homo sapientesque. C'est la Terre qu'il faut remercier d'avoir eu le courage d'entreprendre une nouvelle danse, seule face à elle-même, et en plus en portant toute la connerie des 6 milliards-et-des-brouettes individus qui la peuplent !

Bon, je dis tout ça mais j'aime bien quand c'est mon anniversaire quand-même. Une fois on m'a offert un super cadeau : un bout de papier avec écrit dessus que j'avais droit à un poème. Une autre fois on m'a offert à manger. Une autre fois encore, on m'a offert de la musique, ou tout ce que tu peux imaginer... Mais mon cadeau préféré, c'est le cadeau de non-anniversaire : le cadeau qu'on t'offre alors que c'est écrit nulle part qu'il y a une occasion de t'en offrir un ! Celui là c'est le plus vrai de tous les cadeaux, tu sais, pas celui que tu offres pour montrer que t'es quelqu'un de bien... (bah oui faut suivre !)
En fait si j'ai bien compris les anniversaires c'est comme le travail, ça sert à se faire passer pour quelqu'un de bien, alors que t'as tout de même vachement plus d'occasions d'offrir des cadeaux à ton pote le reste du temps que quand c'est son anniversaire... Mais non, toi comme un con tu profites du seul jour où tu sais que tout le monde aura la même idée que toi pour lui céder généreusement un ancien CD que t'écoutes plus, des fleurs fanées de la veille ou un cadre de chez Confo sorti en un petit million d'exemplaires, que t'as d'ailleurs le même au dessus de ton lit, tiens, t'avais oublié hein ?
Enfin voilà, faut pas m'en vouloir mais si un jour tu m'offres un cadeau, essaye de faire en sorte que ce soit pas le jour de mon anniversaire, ça prouvera, d'une, que t'as lu mon article, et de deux, que t'es capable de penser à moi sans que ce soit écrit sur ton agenda ;)

samedi 1 novembre 2008

La Bio attitude

Salut l'ami !
Ben ouais, la bio attitude implique forcément que tout le monde est ton ami.

C'est un phénomène assez récent, qui prend une ampleur dingue ! La Bio attitude, c'est la tendance de ces dernières années, si t'es pas écolo c'est franchement la honte.
-:- Quand tu as la Bio attitude, tu fais poser des panneaux photovoltaïques, tantôt sur ton toit, tantôt (en réalité le plus souvent) dans tes rêves quand t'as pas la thune pour le faire. Et après tu peux matter la téloche dans ton canapé en cuir Ikéa.
-:- Quand t'as la Bio attitude, tu roules avec un vélo en ville quand tu dois aller à moins de 200m de chez toi. Après tu prends ton 4x4 quand-même, parce que le temps vient à manquer de nos jours, mais comme il a la Pastille Verte tu t'en fous.
-:- Quand t'as la Bio attitude, tu vas acheter tes produits dans une coopérative biologique, et ce que t'as pas les moyens d'acheter là bas, tu vas l'acheter au discount du coin.
-:- Quand t'as la Bio attitude, et que t'as pas de coopérative biologique près de chez toi, tu achètes du chocolat au quinoa du commerce équitable à Carrouf, à la place du Côte d'Or habituel. Et tu achètes des cabas en pétrole à la caisse pour transporter tes marchandises jusqu'au parking parce que t'avais plus de pièce de 1€ dans ton porte monnaie pour prendre un caddie.
-:- Quand tu as la Bio attitude, tu achètes des vêtements Guatémaltèques ou Maliens made by children et importés par avion.
-:- Quand tu as la Bio attitude, tu bouffes du riz équitable avec une sauce chinoise à l'amidon modifié.
-:- Quand tu as la Bio attitude, tu es anti-capitaliste et tu épargnes à 4%, pour pouvoir t'acheter un 4x4 encore moins polluant l'année prochaine.
-:- Quand tu as la Bio attitude, tu es anti-matérialiste, et tu hésites le matin entre les chaussures indiennes en peau de chèvre ou les mêmes, mais cette fois africaines et en peau de buffle.
-:- Quand tu as la Bio attitude, enfin, tu ne supportes pas l'énergie nucléaire, alors tu vas à des manifs à Paris en train (parce que pour garer le 4x4 à Paname bonjour le bordel), et tu sais même pas que les trains ils roulent au plutonium.
-:- Mais quand t'as la bio attitude tu lis les Bio'Contact de ta coop alors tu sais que si les abeilles disparaissent de la Terre on va tous crever, du coup tu ne manges que du miel équitable, mais tu ne réfléchis pas deux secondes que les abeilles elles s'en foutent du commerce équitable, elles veulent juste avoir la paix.
-:- Pareil, quand t'as la Bio attitude tu manges de la viande et des oeufs bio, et tu considères volontiers que dans la bio-agriculture, les animaux sont tués avec respect. Mais ton cerveau équitable ne comprend pas que respecter un individu ce n'est pas le tuer pour le plaisir.

Bref, la Bio attitude c'est politiquement correct, donc tu peux en abuser, t'as pas l'air ringard comme ça. Au contraire t'es super branché, parce que c'est une tendance nouvelle, en adéquation avec les problèmes environnementaux actuels, que tes anciens n'ont jamais connus mais que ça les a même pas empêchés d'avoir bien plus de bon sens que toi.

jeudi 23 octobre 2008

La mauvaise foi

Tu as déjà eu à faire à une personne pleine de mauvaise foi ?
Si oui, alors je vais te replonger dans ce souvenir alambiqué. Si non, tu vas découvrir les joies de l'art de dissimuler avec adresse et aplomb les faits ou les dires les plus évidents. Tu risques aussi de découvrir que ton "non" de tout de suite était en fait un oui que tu ignorais.

La mauvaise foi, c'est quoi ?
C'est par exemple quelqu'un qui vole une confiserie dans un étalage et, pris sur le fait, qui le nie avec aplomb, la bouche pleine : "nôon c'f'est p'f'as môoi !"
Là c'était l'exemple de base.
Mais ça peut aussi être quelqu'un qui use et abuse d'une situation, d'argent, de la bonté d'autrui... dans son intérêt personnel, et qui le nie tout aussi habilement : "je faisais cela pour ton bien".
Figure toi que je suis confrontée en ce moment dans ma vie à une personne remplie, méga remplie, totally full of mauvaise foi. Et c'en est vite pénible, parce que cette personne me cherche des puces en prime, elle ne peut pas simplement me laisser en paix, non, il faut qu'elle en rajoute, avec plein de mensonges, d'inventions, de contradictions plus gros qu'elles. Peu importe.
La mauvaise foi c'est drôle quand c'est pour de faux. Par exemple, un prof qui se trompe va dire : "c'était pour voir si vous suiviez", on la connaît tous celle la.
Là où la mauvaise foi devient vraiment ennuyeuse, c'est quand elle est utilisée aux dépens d'autrui, et même parfois contre quelqu'un. Tous comptes faits, ce n'est pas la mauvaise foi qui est gênante mais l'usage que l'on en fait. Quand elle est utilisée pour se défendre ou se protéger ou plaisanter, elle a souvent lieu d'être, bien qu'il s'agisse tout de même d'une manière assez ridicule et impuissante de tenter de sauver la mise. Mais si la mauvaise foi est un outil de séduction, d'attaque, de détournement... je te conseille de savoir la repérer de loin si tu ne veux pas finir comme un crapaud qui cherche un abri pour se protéger des pas de géants des hommes ou des roues de leurs voitures. Et à savoir te défendre par un comportement un peu plus responsable !

dimanche 5 octobre 2008

Compte sur moi !

Désolée pour Bénabar, mais j'ai aussi envie de parler de ce joli petit trio de mots : compte sur moi, je ne te plagierai pas.
Alors en fait, "compte sur moi" ça me fait bien marrer, parce que, pour suivre la logique du "dis le avec des mots" :
  • Sens véritable
"Ne t'inquiète pas, je ne te ferai pas faux bond", ou bien "ne t'inquiète pas, tu peux me croire, fais moi confiance" etc.
Et en réalité, j'ai remarqué qu'à chaque fois que quelqu'un dit "compte sur moi" c'est foireux... En effet :
  • Usage constaté
Le quelqu'un de base va en réalité dire "compte sur moi" pour pallier à la probabilité évidente d'un événement qui pourrait interrompre le projet en cours. Par exemple, quelqu'un dit à son ami : passe à 20h. L'ami, un peu méfiant lui répond : "Oublie pas hein ? T'es sûr que tu seras chez toi ?" Le gars lui dit "oui oui, compte sur moi". Ben tu peux être sûr que l'ami en question se pointera devant une porte close ! Alors le gars verra son portable sonner et là, on a deux solutions :
- soit c'est un lâche, et il fait genre-il-entend-pas-qu'on-l'appelle
- soit c'est quelqu'un de bien (donc quelqu'un qui travaille, pour ceux qui suivent) et là il répond, et là encore, deux sous-solutions :
- soit c'est un demi lâche, et il vous invente un prétexte débile pour tenter de se justifier
- soit c'est quelqu'un de double bien (il doit travailler dur !) et il vous dit la vérité : "je t'ai zappé" ou "j'ai eu un truc au dernier moment avec des potes".
Je te rassure tout de suite (ou fais chuter tes illusions, ça dépend des cas) le quelqu'un double bien c'est rare, parce que bon, tu imagines quelqu'un qui soi-disant t'apprécie te dire "ah merde je t'ai oublié, j'avais mieux à faire" ?
Donc en fait, méfie toi des gens sur qui tu peux a priori compter. Préfère leur des gens qui te disent "je te promets rien" ou carrément "nan pas ce soir", même si sur le coup ça donne l'impression que le gens en question veut pas te voir, que nenni, en fait il prévoit le coup où il aurait déjà quelque chose de prévu.
  • Usage souhaitable
Ben, contente-toi d'utiliser cette expression quand tu es sûr de pouvoir répondre à la demande, et non plus pour te donner un genre de personne respectable et digne de confiance, image que tu trahiras lamentablement à la première occasion puisqu'on ne peut pas compter sur toi.

samedi 4 octobre 2008

Le travail ça déchire

Salut !

Hey ouais ! Franchement, quoi de mieux que de bosser pour gagner son fric et consommer de la bonne marchandise industrielle chimico- radioactive ?
Le rêve de tout un chacun : se marier, acheter sa maison dans le lotissement du village le plus proche de la ville dans laquelle on travaille, acheter un chien et faire des enfants, le tout en travaillant !! Mais bien sûr que si... Alors franchement j'ai commencé. Je travaille maintenant, je suis comme tout le monde, je me lève le matin (tôt !) pour me rendre à mon bureau en transports en commun ou en voiture quand j'ai reçu ma paye, et en plus j'ai des collègues, et on prend une pause repas le midi, et on a un ordinateur, et on travaille. Le bonheur !Alors du coup, avec mes sous, que je gagne en travaillant, je m'achète des choses qui servent à rien, comme tout le monde, par exemple je m'achète des vêtements ou des chaussures que j'en ai déjà des pareils mais ça fait rien, ou bien je m'achète des aliments que je ne prépare pas moi-même, parce que ça fait mieux, ou bien je m'achète des morceaux de métal et de plastique assemblés ensemble qui font un objet qui sert à communiquer loin de ton interlocuteur, parce que le progrès veut qu'on communique avec les gens les plus loin possible. Je peux aussi m'acheter des images qui défilent sur un panneau, ou bien des liquides qui traversent la barrière hémato-encéphalique de mon cerveau et qui me font dire n'importe quoi. Et je m'achète aussi des mots et des photos sur des feuilles de papier collées ensemble sur un bord, et je fais du bruit en regardant les feuilles une par une dans le métro ou dans la rue. Comme tout le monde ! Du coup je me sens mieux ! Parce qu'au moins maintenant j'ai des choses à raconter à mes amis, alors qu'avant je leur disais juste ce que je pensais ou ce que je ressentais. Maintenant je leur parle de la vraie vie ! Je ne leur dis plus que je les aime ou que j'ai peur ou que je suis triste, je leur raconte mes derniers achats ! Je ne leur demande plus comment ils se sentent, ce qu'ils craignent ou ce qui les rendrait heureux, je leur demande ce qu'il ont prévu d'acquérir dans les jours à venir ! Je ne leur dis plus non plus à quel point je trouve magnifiques les arbres et les animaux qui les peuplent, ou bien les herbes folles des bords de routes et leurs insectes et autres petits mammifères dont j'ai déjà joyeusement oublié les noms, je leur raconte comment on peut faire des économies, ou bien comment on peut paraître plus beau et plus jeune pour moins de 1000 euros. C'est ça la vraie vie, travailler ça rend heureux, alors travaillons, mes amis, travaillons ! Et nous serons libres ! Libres de dépenser notre blé, et de tendre des petits bouts de papier rectangulaires et des ronds en métal à une main et prendre de l'autre main l'objet qu'encore une autre main nous tend, et ensuite on met cet objet dans un morceau de papier, et on le tend à une main qui appartient soit à quelqu'un avec qui on a prévu d'accomplir notre mission de procréation, soit à quelqu'un qui nous est utile, ce genre de choses... et ça, ça veut dire qu'on est bien intentionné, et c'est maintenant la preuve irréfutable qu'on est quelqu'un de bien. Eh ouais, le travail ça permet d'être quelqu'un de bien de nos jours. Si tu bosses pas, t'es un gros nase, ne l'oublie jamais.

lundi 30 juin 2008

Zizi mou et bulle de caca

Le zizi mou et la bulle de caca sont étroitement liés. La bulle de caca est une sorte de chose, très bizarre et très désagréable. C'est assez moche, visqueux, et ça peut te mettre vraiment dans l'embarras si tu l'embêtes. Et ça ressemble un peu à ça :
-:- Qu'est-ce qui embête la bulle de caca ?

Quand on lui dit qu'elle a tort. Elle est alors très énervée.
Quand on lui dit qu'on sait des choses qu'elle ignore.
Quand on lui montre qu'on est aussi, voire plus intelligent qu'elle.
Quand on lui fait comprendre qu'on n'aime pas écouter ce qu'elle dit.
Quand on fait des tas de choses comme elle, mais sans elle. En effet, la bulle de caca croit être indispensable à tout le monde.

-:- Pourquoi la bulle de caca est-elle liée au zizi mou ?

Vois tout ce qui est écrit au dessus. La bulle de caca a le zizi mou, et c'est pour ça qu'elle prend tout au sérieux et qu'elle croit systématiquement que tout le monde lui veut du mal. Elle ne sait pas se défendre, alors elle attaque.
Et comme elle croit qu'on lui veut du mal tout le temps, pour se faire croire qu'elle se protège, elle attaque les autres avant qu'on l'attaque, mais elle ne comprend pas que nous on n'est pas là pour l'attaquer si elle nous fait rien. Elle peut par exemple faire exploser des mots compliqués les uns après les autres, pour faire croire qu'elle est intelligente, ou dire un truc et le lendemain le contraire, pour faire croire qu'elle comprend tout et qu'elle se remet en question.

Le zizi mou est systématiquement associé à la bulle de caca.
C'est la règle n° 1. Parce qu'une bulle de caca sans zizi mou ne peut pas être une bulle de caca, l'un ne peut aller sans l'autre.

-:- Que faire si tu rencontres une bulle de caca ?

Il faut lui dire tout de suite "je sais qui tu es, et je peux t'écraser avec le pied si tu sens trop mauvais". Mais à partir de là, méfiance, car la bulle de caca sera sur ses gardes, et se mettra plein de parfum pour sentir bon. Aussi, tu t'endormiras sur tes lauriers (ou toutes autres plantes aromatiques hein, c'est toi qui vois) et tu penseras - à tort - que tu as mal jugé la bulle de caca. C'est exactement à ce moment là que la bulle de caca arrêtera de s'asperger de parfum. Et là, son odeur sera épouvantable, et tu te sentiras très très mal, tu seras en colère contre elle et contre toi-même. Attention à ne pas utiliser cette colère pour te mettre en faute, la bulle de caca repère très bien ce genre de comportements. Il faut utiliser cette colère pour te sauver en courant, éventuellement avant de partir, tu peux dire à la bulle de caca qu'elle pue, si ça peut te soulager.

mardi 24 juin 2008

Questions existentielles - anatomie


-:- Jusqu'où les chauves se lavent-ils le visage ?
-:- On dit que les pattes de lapin portent chance... Pour les lapins aussi ?
-:- La laine rétrécit au lavage mais pourquoi les moutons ne rétrécissent pas quand il pleut ?
-:- Si les chats retombent toujours sur leurs pattes, qu'arriverait-il si on collait deux chats dos à dos et qu'on les laissait tomber ?
-:- Quand on étrangle un Schtroumpf, de quelle couleur devient-il ?
-:- Pourquoi les portes des établissements ouverts 24h /24 ont-elles des serrures ?
-:- Adam et Eve avaient-ils un nombril ?
-:- Comment font les mouches pour ne pas avoir mal au coeur et vomir partout alors qu'elles n´arrêtent pas de tourner en rond autour des lumières ?
-:- Pourquoi lorsque l'on réfléchit se gratte-t-on souvent la tête ?
-:- De quelle couleur est un caméléon quand il se regarde dans la glace ?
-:- Quand une poule est constipée, est-ce qu'elle fait des oeufs durs ?
-:- Une femme qui se fait avorter on dit que c´est un meurtre. Un homme qui se masturbe c´est quoi, un génocide ?
-:- Comment un aveugle sait-il s'il a fini de se torcher le derrière ?
-:- Est-ce que la stérilité est une maladie héréditaire ?
-:- Est-ce qu'un chien remue la queue parce qu'il est heureux, ou bien est-il heureux parce qu'il remue la queue ?
-:- Si on colle une tartine beurrée sur le dos d'un chat et qu'on le jette par la fenêtre, le chat va-t-il retomber sur ses pattes ou la tartine du côté beurré ?
-:- Est-ce prudent de se faire faire une chirurgie plastique chez un médecin dont le bureau est décoré avec des toiles de Picasso ?
-:- Les sourds quand ils pètent, savent-ils que ça fait du bruit ?
-:- Pourquoi les ballerines marchent-elles toujours sur la pointe des pieds ? - Ne serait-il pas plus simple d'embaucher des ballerines plus grandes ?
-:- Un pélican a-t-il un appétit d'oiseau ?
-:- Un singe peut-il prendre un bain de pied ?
-:- À San Francisco, pendant le dernier tremblement de terre, ceux qui avaient le Parkinson... ont-ils pensé être guéris quand ils ont vu tout le monde trembler ?
-:- Quand je suis devant un miroir, ma gauche est à droite et ma droite est à gauche. Pourquoi que ma tête n'est-elle pas en bas ?
-:- Si l'homme descend du singe, pourquoi y a t-il encore des singes ?

mardi 3 juin 2008

C'est quoi le vent ?

Hahaha, bonne question !
Comment, pourquoi ça souffle, le vent ?
Et d'ailleurs, est-ce que ça "souffle" vraiment ?
Le soleil chauffe la croûte terrestre, qui chauffe la couche d'air de surface. Cet air se dilate, monte en altitude et crée une baisse de pression au niveau du sol. A d'autres endroits, l'air refroidi dans les couches supérieures de l'atmosphère se contracte, augmente sa masse volumique et descend, créant une zone de haute pression au niveau du sol.

L'air va naturellement passer de la zone de haute pression à celle de basse pression pour les équilibrer.

Ce déplacement latéral d'air est le vent.
Ce phénomène s'observe bien au bord de la mer, où le vent souffle vers la mer le matin, car elle est un grand réservoir de chaleur et chauffe l'air. Puis, en soirée, le vent souffle vers la côte, car la terre a suffisamment chauffé au soleil pour réchauffer l'air à son tour.

Tout craché


"C'est tout le portrait de son père" ou même : "c'est le portrait tout craché de son père".

Pourquoi tout craché ?

Les linguistes s'accordent sur l'équivalence symbolique du craché et du parlé (cf. juré, craché), mais aussi sur le sens symbolique du "craché", qui évoque la semence et la génération.

samedi 31 mai 2008

Les abeilles en péril, carburent au café

Savais-tu qu’avec chacune de ses p’tites pattes arrières, une abeille peut transporter jusqu’à 500 000 grains de pollen ?

Et que sur 100 espèces cultivées dans le monde entier, 71 sont pollinisées par les abeilles !

Le caféier ou le cacaoyer par exemple, mais aussi les pommiers et les pêchers, les poiriers, les pruniers, les melons, sont des végétaux qui s’avèrent indispensables aux abeilles !

La disparition de certaines fleurs et de nombreuses espèces végétales dans les campagnes françaises à cause de l’agriculture intensive et à l’arrachage des haies peut également avoir une grande incidence sur la disparition des abeilles.

Aujourd’hui elles sont souvent condamnées a se nourrir d’une seule espèce de fleurs ! Pour leur santé et le bon fonctionnement de leur système immunitaire comme chez les êtres humains d’ailleurs, la variété de leur alimentation est très importante !!

Or, si les abeilles disparaissent, l'homme a une espérance de vie sur Terre de 4 ans au maximum.

Pommes, poires, fleurs, à quand le butinage de scoubidous ?

samedi 24 mai 2008

Menotée à cause de ses fringues

Marche Taylor, une jeune adolescente afro-américaine de 17 ans, résidant au Texas a eu la désagréable surprise de finir au poste de police, menottée alors qu’elle se rendait à la soirée de fin d’année de son lycée. C’est sa tenue qui lui a valu de ne pas pouvoir prendre part aux festivités.

Alors qu’elle s’apprêtait à entrer dans le hall de la salle (une partie d’un hôtel Marriott réservé spécialement pour l’occasion), une officielle lui a barré l’accès en lui disant que sa tenue violait le code vestimentaire de la soirée.

"Elle a secoué la tête, semblant dire tu ne participeras pas à cette soirée" a précisé la jeune lycéenne lors d’une interview. "Nous nous disputions parce que je voulais savoir pourquoi je ne pouvais pas participer à ma soirée de fin d’année" a t-elle ajouté. Même après avoir accepté de se couvrir davantage, Marche Taylor ne pouvait toujours pas accéder à la salle.

Furieuse, elle a demandé à être remboursée si elle ne pouvait pas prendre part aux festivités. Les choses se sont tellement envenimées que quelqu’un a appelé la police et que la jeune fille a fini menottée, escortée par des policiers.

Le proviseur du lycée (lui même afro-américain), interrogé par CNN, a simplement déclaré que la robe était inappropriée pour une fête de fin d'année.

Voir ci-dessous la tenue qui a valu à Marche Taylor une très mauvaise soirée...


jeudi 8 mai 2008

La poterie des éléphants


Il y avait là une rivière ou les éléphants venaient boire. Sur les bords de la rivière où la boue était meuble, ils s'enfonçaient de leur poids énorme laissant de profondes empreintes de leurs pattes. Les femmes qui venaient puiser de l'eau à la rivière dégageaient ces empreintes, les remplissaient d'eau et les portaient comme des pichets sur leur tête.

Une nuit...
Une de ces empreintes fut laissée près du feu. Au matin l'une des femmes découvrit un pot solide !
La poterie était née...

Ranger sa chambre est inutile

Quand tu ranges ta chambre, tu as l'impression que tu augmentes l'ordre qu'il y a dedans. En fait, il n'en est rien ! Parce que pour ranger ta chambre, tu dépenses de l'énergie. Cette énergie, tu la dissipes sous forme de chaleur. C'est à dire que tu chauffes ta chambre, parce que tu t'y agites comme un forcené. C'est à dire que les molécules de ton environnement, et celles qui te composent s'agitent plus fort. Plus les molécules d'un objet s'agitent, plus il est chaud.
Or il n'est pire forme de désordre, du point de vue de la physique, que cette agitation. La physique te dit que l'énergie que tu viens de dépenser est maintenant perdue, et qu'elle n'a servi finalement qu'à augmenter le désordre (on dit aussi l'entropie) de ta chambre, puisqu'elle est plus chaude, maintenant. L'ordre que tu as mis dans ta chambre en pliant tes pulls est négligeable comparé au désordre que représente cette agitation thermique.

En fait, le second principe de la thermodynamique dit que quoi qu'on fasse, le désordre de l'univers doit croître. Donc tu ne peux pas faire grand chose contre. Mais disons qu'en rangeant ta chambre, tu as accéléré ce désordre. Tu sais maintenant combien il est inutile de ranger ta chambre si tu espères y mettre un peu d'ordre !

Note : C'est ce que j'ai trouvé de mieux à répondre à mon papa à l'époque où il me demandait encore de ranger ma chambre. Il semble que cela ne l'ait toujours pas convaincu.

Questions existentielles - alimentaire


-:- Pourquoi les prunes noires sont-elles rouges quand elles sont vertes ?
-:- Pourquoi est-ce que le jus de citron est fait de saveurs artificielles et le liquide vaisselle est fait de vrais citrons ?
-:- Pourquoi n'y-a-t-il pas de nourritures pour chat à saveur de souris ou d'oiseaux ?
-:- Quand la nourriture pour chien est nouvelle avec un goût amélioré, qui l'a testé ?
-:- Si l'huile d'olive vient des olives, d'où vient le biscuit du soldat ?
-:- Lorsque l'homme a découvert que la vache donnait du lait, que cherchait-il exactement à faire à ce moment-là ?
-:- Retrouvera-t-on la recette du pain perdu ?
-:- Le jus de pommes provient des pommes, le jus d'ananas provient des ananas, si on inscrivait sur les contenants de lait "Jus de vache", on se demande bien si quelqu'un en boirait ?
-:- Les bébés mangent avec des petites cuillères, les bébés chinois mangent-ils avec des cure-dents ?
-:- Puisque les Américains balancent du riz lors des mariages, pourquoi les Chinois ne balancent-ils pas des hamburgers ?
-:- Pourquoi les biscuits durs deviennent mous en vieillissant, et les biscuits mous deviennent durs ?

Le plus petit parc du monde

Mill Ends Park (appelé parfois Mill's End Park par erreur), situé à Portland aux États-Unis, est un petit parc créé le jour de la Saint Patrick en 1948, destiné à être une colonie de Leprechauns et un parcours de choix pour des courses d'escargots. C'est le plus petit parc du monde, reconnu par le Livre Guinness des records. Le parc est un cercle de 61 cm de diamètre édifié à l'emplacement prévu pour un lampadaire au milieu d'un boulevard. Le parc recouvre une surface totale de 0,292 m².




S'il n'y a plus de guerres...

... de quoi les marchands d'armes vont-il vivre ?
Non à la paix ! Oui à la viande !


En voilà une réflexion qu'elle est stupide.

Voici quelques réponses (très profondes parfois) proposées par X ou Y :

"Ça dépend quelles armes : les trafiquants d'armes de guerre seront en faillite. Les vendeurs d'armes de chasse n'y verront aucune différence."

"Honnêtement, ils peuvent vivre de pilules puisque l'argent des marchands d'armes et les pharmaceutiques sont avec l'huile ceux qui gouvernent la planète.
On récolte ce qu'on a semé !"

"Il y aura toujours des guerres, ne rêve pas."

"On s'en fout de quoi vivront-ils !!! Ils se recycleront c'est tout, en autant que les guerres cessent c'est ça qui importe."

"Bravo. Merci pour cette question. Et bien c'est parce que ce même argument nous est servi à longueur de journée quand on parle d'abolition de la viande (et donc du meurtre de millions d'animaux). On nous bassine avec des "et tout ceux qui vivent de la boucherie... tu y penses ?" Et bien oui, on y pense, mais il me semble que comme pour ce qui est de la guerre, les considérations économiques ne peuvent pas être une raison de tuer, de faire souffrir ou d'exploiter.
Ceux qui vendent des armes de guerres devront se recycler si les guerres cessaient pour toujours. Le monde est ainsi fait. L'économie s'adapte continuellement. C'est parfois dur. Mais dans certains cas (la guerre ou le génocide quotidien des animaux d'élevage) c'est plus que préférable même si la transition risque de faire souffrir certains."

Les araignées sociales de Guyane


Les araignées sociales de Guyane (a.s.) sont des animaux qui vivent dans un nid en soie tissée. L'architecture du nid est complexe, il se compose de murs de soie verticaux, qui permettent aux araignées de capturer des petits volatiles qui se prennent dedans.
Les a.s., qui perçoivent les vibrations de la toile, se précipitent vers la proie, et sécrètent une soie gluante sur les points d'attache de l'animal capturé. Ainsi, il ne peut plus trop se libérer, tandis que les a.s. continuent de l'emprisonner en enroulant les parties du corps de l'animal prises au piège de soie, pour le ligoter solidement et l'immobiliser. Enfin, elles mordent leur proie un peu partout, et injectent leur venin paralysant.
Une fois ceci fait, la soie gluante est réingurgitée, et chaque fil de soie-point d'attache est coupé un à un, et la victime est transportée dans un abri sous feuille, où les a.s. pourront la manger, sans aucun conflit entre elles, seulement quelques règles de priorité (les grosses femelles n'hésitent pas à bousculer légèrement les plus petites pour passer les premières).
Ainsi, cette technique leur permet de capturer des proies énormes, comme des crabes par exemple.

Les a.s. ont prévu le coup, si jamais ces murs ne suffisait pas (soit parce qu'elles sont trop lentes, soit par exemple pour les coléoptères, qui peuvent facilement couper les fils de soie), et elles ont ajouté à la conception de leur nid une "nappe de chasse" horizontale, en dessous des murs de soie. Cette nappe est elle aussi tissée, mais beaucoup plus serré que les murs, qui doivent rester invisibles pour être efficaces. Cela forme un véritable tapis sur lequel tombent les proies qui auraient réussi à se libérer du mur de soie vertical dans lequel elles étaient prises.
Ainsi, sur ce tapis sont en permanence postées des araignées chasseuses qui, à la moindre vibration de la nappe, se jettent sur leur proie, l'immobilisent et la transportent également dans un abri sous feuille, où elles pourront le déguster tranquillement, à l'abri d'éventuels opportunistes... comme l'argyrode par exemple.

Cette araignée tisse sa toile au milieu du nid des a.s., ce qui lui permet d'augmenter considérablement ses chances de capture, grâce au réseau de murs de soie. Mais parfois, elle se permet d'aller rendre une petite visite aux a.s., et si sa chasse est mauvaise un jour, elle n'hésite pas à se servir joyeusement, grâce à une technique qu'elle maîtrise.

Les a.s. perçoivent les vibrations des parois de leur nid, et se dirigent vers la source de ces vibrations. Pour éviter de se faire chasser, l'argyrode sait s'immobiliser elle-même quand elle perçoit les vibrations d'une ou plusieurs a.s.
Quand ces dernières s'éloignent, l'argyrode continue son chemin, jusqu'à ce que ce soit une petite a.s. qui s'approche, auquel cas elle n'hésitera pas à la capturer et l'entourer de soie, puis de régurgiter son suc digestif pour réduire l'a.s. en bouillie que l'argyrode pourra ensuite assimiler sans problème.

Les a.s. ne sont pas les seules à pouvoir détecter les vibrations de leurs toiles. Certains de leurs prédateurs en sont également capables.
Pour remédier à ce problème, les a.s. ont la faculté incroyable de se synchroniser, et de toutes se déplacer en même temps, par des petits mouvement saccadés, pas à pas, au rythme exact des vibrations de la toile. Le déplacement entraine un mouvement qui tend la toile d'une certaine façon, et au moment même où la toile va se détendre pour retrouver sa forme initiale, les a.s. font un pas suivant, et ainsi de suite, pour que la toile reste immobile et de tension égale même pendant qu'elles se déplacent.

Un autre opportuniste que connaissent bien les a.s. : le colibri. Celui-ci se "promène" autour des nids des a.s. et leur vole des fils de soie pour consolider son propre nid. Mais lui aussi doit se nourrir, et les a.s. constituent un repas facile à attraper pour lui : quand il vole des fil de soie, les a.s. perçoivent les vibrations, et se précipitent vers lui. Il n'a plus qu'à se servir.

Enfin, un parasite peut mettre en danger les a.s. : les guêpes parasitoïdes. Elles sont minuscules, et pondent leurs oeufs sur l'abdomen des a.s.
Une fois les oeufs éclos, les larves percent l'abdomen des araignées et se nourrissent de leur lymphe jusqu'à la mort par épuisement de l'a.s. hôte.

Il existe une véritable coopération entre les a.s. d'un même nid. Par mauvais temps, le nid est pollué par divers petits débris transportés par le vent, et une fois un temps plus clément revenu, les a.s. se livrent à un véritable travail de nettoyage de leur nid. Elles transportent les petits objets jusqu'à une extrémité de leur nid, et les jettent par dessus bord. Si des brindilles trop grandes pour elles sont dans le nid, elles coopèrent à plusieurs pour dégager l'objet du nid.


Une expérience a été réalisée avec 10 a.s d'un nid, et 10 a.s. d'un autre nid, situé à plus de 60km du premier.
Les 20 a.s. sont disposées dans une boîte en verre, séparée en deux compartiments égaux. Le travail de tissage commence. Plusieurs heures plus tard, la séparation des deux compartiments est enlevée.
Les 20 a.s. se "rencontrent" et ne bronchent pas, plus étonnant encore, elles entreprennent une fusion des deux ébauches de nid, pour n'en faire qu'un seul !
On introduit une proie dans la boîte, pour observer le comportement de chasse des deux groupes.
La mouche fait vibrer la toile à un endroit, et les 20 a.s. se jettent dessus, les deux groupes initiaux sont totalement indifférenciables.

Usure du cerveau


Un neuropsychologue américain, le professeur Rosenzweig de l'université de Berkeley, a voulu connaître l'action du milieu sur nos capacités cérébrales. Il a pour cela utilisé des hamsters issus de mêmes parents, sevrés le même jour, nourris de la même manière et les a installés dans trois cages. La première était vaste, remplie d'objets hétéroclites avec lesquels ils pouvaient jouer et faire du sport grâce à toutes sortes d'ustensiles: roues, grillages, échelles, balançoires. Les hamsters y étaient plus nombreux, se battaient pour accéder aux objets, jouaient. La seconde était une cage moyenne, vide, mais avec de la nourriture distribuée à volonté. Les hamsters y étaient moins nombreux et n'ayant pas d'enjeux, pouvaient se reposer tranquillement. La troisième était une cage étroite dans laquelle il n'y avait qu'un seul hamster. Il était nourri normalement mais il ne pouvait qu'entr'apercevoir à travers une ouverture dans le grillage le spectacle des autres hamsters dans leur cage. Un peu comme s'il regardait la télévision. Au bout d'un mois, on sortit les hamsters pour faire le point sur l'influence du milieu sur leur intelligence. Les hamsters de la première cage, pleine de jouets, étaient de loin plus rapides que les autres dans les tests de labyrinthe ou de reconnaissance d'image. On a ouvert leur crâne. Le cortex des hamsters de la première cage était plus lourd de 6% par rapport à ceux de la deuxième et davantage encore par rapport à celui de la troisième cage. Au microscope, on pouvait s'apercevoir que ce n'était pas le nombre de leurs cellules nerveuses qui avait augmenté mais plutôt la taille de chaque neurone qui s'était allongée d'à peu près 13%. Leur réseau nerveux était plus complexe. En outre, ils dormaient mieux. Peut-être que si le cinéma populaire est souvent celui qui a montré des héros confrontés à des situations de plus en plus complexes, dans des décors de plus en plus grandioses donc plus riches, ce n'est pas un hasard. Le rêve de l'homme est de se retrouver dans un univers d'épreuves à surmonter. Le héros qui "agit" est un héros qui complexifie son cerveau. Les héros qui ne font que parler à table n'ont pas cette valeur exemplaire. Il faut surtout bien déduire de cette expérience que le cerveau ne s'use qui si l'on ne s'en sert pas.


Extrait de L'encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu


Discours d'un chasseur

[ J'ai corrigé les fautes d'orthographe ]

Je pense que partir de l'idée que l'homme peut vivre sans viande est une énorme erreur. Il n'est pas fait pour ça, nous sommes omnivores !

À ce propos, exigez-vous de vos enfants qu'ils ne mangent pas de viande eux-aussi ?

Tu dis que notre activité implique la mort d'un individu sensible...

Je ne pense pas qu'un oiseau ou une biche ait des sentiments.
Certes elle souffre, mais cette souffrance est-elle comparable à celle d'un homme ?
Un oiseau réfléchit-il ? Sait-il qu'il peut mourir ? A-t-il conscience de lui-même ?

C'est un animal que diable !



Eléphamorphose


Il y a dix mille ans, pendant la première longue sécheresse, un mâle et une femelle éléphant affamés tuèrent et mangèrent une gazelle, et ce faisant, violèrent la première et la plus sacrée des lois : "tu ne mangeras point de créature, vivante ou morte".
Avant même que les deux mécréants aient terminé leur repas, ils commencèrent à rapetisser. Tandis que leur corps devenait plus petit et plus fluet, leur trompe diminuait jusqu'à ne plus être qu'un moignon, leurs oreilles rétrécissaient, et une fourrure poussait au sommet de leur tête. Ils se dressèrent sur leurs pattes arrière pour protester, mais seul un faible hurlement sortit de leur gorge. Furieux et pleins de défi, ils se déclarèrent carnivores, libres de s'attaquer à n'importe quelle créature ne marchant pas debout (ainsi que, dans leur éternelle colère, ils le faisaient à présent).

Crois-le ou non !

-:- Le coeur humain crée assez de pression quand il pompe le sang pour le propulser à 9 mètres.
-:- Frapper sa tête contre un mur fait consommer 150 calories par heure...
-:- En moyenne, les gens ont plus peur des araignées que de la mort.
-:- Le muscle le plus puissant du corps humain est la langue.
-:- Il est impossible d'éternuer avec les yeux ouverts.
-:- Vous ne pouvez pas vous tuer en retenant votre souffle.
-:- Les américains mangent en moyenne 9 hectares de pizza par jour.
-:- Chaque fois que vous humectez un timbre, vous consommez 1/10 de calorie.
-:- Saviez vous que vous avez plus de chances d'être tué par un bouchon de champagne que par une araignée venimeuse ?
-:- En moyenne, les droitiers vivent 9 ans de plus que les gauchers.
-:- La fourmi peut soulever 50 fois son poids, peut tirer 30 fois son poids et tombe toujours sur son côte droit quand elle est empoisonnée.
-:- Les ours polaires sont gauchers.
-:- Le poisson-chat a plus de 27 000 papilles gustatives, ce qui fait de lui l'animal qui a le plus de papilles gustatives.
-:- La puce peut sauter 350 fois la longueur de son corps, c'est comme si un humain sautait la longueur d'un terrain de foot.
-:- Une blatte peut rester neuf jours sans sa tête avant de mourir de faim.
-:- Le mâle de la mante religieuse ne peut pas copuler tant que sa tête est attachée à son corps. La femelle initie donc la copulation en le décapitant (La touche scientifique à placer dans un dîner de noce...).
-:- Les éléphants sont les seuls animaux qui ne peuvent pas sauter.
-:- L'urine du chat luit sous la lumière noire.
-:- L'oeil d'une autruche est plus gros que son cerveau.
-:- Les étoiles de mer n'ont pas de cerveau.
-:- L'escargot possède 7 neurones et 14 000 dents.
-:- Les pieuvres ont trois coeurs.

mercredi 7 mai 2008

Un chien voleur d'oeufs puni par la foudre

L’accident s’est produit le samedi 11 juin dernier à Kouentou, localité située à 28 km de Bobo. Selon les témoins du drame, c’est le père du défunt qui aurait "appelé" la foudre. Le vieil homme aurait agi ainsi pour punir des voleurs d’œufs, de son poulailler.
Selon ces témoins, il s’est trouvé que c’est le chien du jeune homme qui était coupable. Résultat : lorsque la foudre est tombée, elle n’a épargné ni le "coupable", ni son maître. Quatre autres personnes ont aussi été blessées. Les esprits cartésiens ne peuvent s’empêcher de s’interroger sur la rationalité de cette histoire. Mais, l’Afrique reste ce qu’elle est. Elle a ses raisons en terme d’irrationnel que la raison humaine a du mal à comprendre.

Tu sais que t'es breton et pas français quand...

-:- Tu sais qu'en Bretagne aussi il y a du soleil. ☼
-:- Pour toi, faire des crêpes ça ne s'arrête pas au Mardi-gras.
-:- Tu as au moins deux de tes amis qui s'appellent Gwen, Yann, Erwan ou Ronan.
-:- Tu n'as jamais payé une autoroute pour aller d'un bout à l'autre de ta région.
-:- T'as pas besoin de vérifier la signification de Gwenn ha du dans Wikipédia.
-:- Pareil pour Breizh, An Oriant, et Lambezellec
-:- Tu mets des « quoi » à chaque fin de phrase.
-:- Il ne te viendrait pas à l'idée de prendre du poids sans que ça ait du goût (autrement dit, manger du beurre pas salé).
-:- Tu sais que la Cornouaille c'est pas qu'en Angleterre.
-:- Tu sais que l'on ne parle pas de la même pluie selon que l'on dise qu'il "crachotte" ou qu'il "pleuviotte"
-:- Tu ne doutes pas que dans Ille et Vilaine, "Ille" prend 2 L.
-:- Tu sais que le beurre salé se marie très bien avec la confiture ou le nutella sur des tartines (si, si).
-:- Tu ne trouves pas que les noms de ville en Plou-quelque chose, c'est barbare ou rigolo.
-:- Tu considères que ne pas savoir ce que c'est que l'équinoxe, c'est simplement être ignorant...
-:- Tu sais d'où vient Merlin l'enchanteur.
-:- Aller à la mer, ça n'a rien d'extraordinaire : c'est jamais à plus d'une heure de route, de toute façon...
-:- Il ne te viendrait pas à l'idée de passer tes vacances en bord de mer ou même d'y aller "en saison", quand c'est infesté de parisiens.
-:- La moitié des gares de ton coin sont des gares terminus - la preuve que Paris n'a rien inventé.
-:- Tu sais ce que veut dire l'expression "T'es pas en sucre !"
-:- Tu sais ce qu'est un korrigan.
-:- Tu sais que le village d'Astérix n'est pas dans l'Oise.
-:- Tu sais que la chanson 'la tribu de Dana' de Manau n'est pas une traduction de l'original d'Alan Stivell, mais que seul l'air a été repris (pour les incultes, la chanson originale est 'Tri Martolod')
-:- Tu sais qu'il faut éviter les voitures avec des volants à droite qui envahissent ta région au mois de juin/juillet, parce que les grands-bretons savent pas conduire du bon côté de la route, mais on leur pardonne parce qu'ils ont un bon levé de coude.
-:- Acheter tes huîtres au Leclerc du coin ne te viendrait pas à l'idée puisqu'on peut aller les chercher sur les rochers.
-:- Tu sais ce que c'est qu'un coefficient de marée.
-:- Tu sais ce que sont 'les insulaires' et 'les gens du continent'.
-:- Tu sais que Belle-Ile en Mer, c'est pas seulement une chanson.
-:- Pour toi, se faire réveiller par le cri des mouettes, ça n'a rien d'exotique ou ça ne sent pas les vacances : c'est tout les matins.
-:- Tu vérifies avant d'aller te baigner 'à quelle heure elle est haute'.
-:- Tu sais que les briochines ne sont pas une marque déposée de chez Pasquier.
-:- Tu sais ce qu'est une école Diwan.
-:- Tu sais que les noms de famille 'Le- [quelque chose]' n'ont rien de péjoratif : ce sont juste des noms de famille.
-:- Tu sais que si tu veux voyager à l'étranger, il faut au moins traverser la France ou prendre le bateau.
-:- Tu sais qu'une goélette c'est pas le petit du goéland.
-:- D'ailleurs tu sais faire la différence entre la mouette et le goéland.
-:- Tu sais que le vrai cidre, c'est du brut, et que c'est un des rares trucs que les normands savent faire.
-:- Les gens te demandent toujours si tu parles breton, alors qu'en fait le seul mot qui te vient à l'esprit c'est toujours kenavo.
-:- Ils s'étonnent que t'aies l'ADSL chez toi et que ta mère portes pas de coiffe... d'ailleurs, as-tu déjà vu une bretonne porter une coiffe ?
-:- Tu ricanes quand les gens demandent 'c'est quoi la différence entre les crêpes 'froment' et 'blé noir'.
-:- Tu sais que partout où tu iras dans le monde tu trouveras des compatriotes.
-:- Ton Gwenn Ha Du t'a suivi dans ton émigration.
-:- Tu râles tout le temps sur ta région mais quand tu la quittes tu clames haut et fort ta fierté bretonnante.
-:- Le Fest-Noz c'était un peu ton bal des pompiers à toi.
-:- Tu sais que la mer n'est nulle part aussi belle !
-:- Tu es le seul à apprécier le vent, la pluie et surtout les tempêtes avec leurs énormes vagues qui se fracassent sur les rochers...
-:- Tu sais ce que c'est qu'un biniou, une bombarde ou un cercle...
-:- L'été, dès qu'il pleut, tous les touristes (parisiens surtout) mettent des cirés Guy Cotten jaunes avec des bottes, et toi, tu es en short...
-:- Quand tu quittes la région... Tu as l'impression d'être à l'étranger !
-:- Tu ne dis pas "village" pour dire "bourg" car tu sais faire la différence entre un village, un hameau et un bourg.
-:- Tu sais que le Breton n'est pas un patois, mais une vraie langue.
-:- Tu as un autocollant "In kig ha farz we trust".
-:- Tu sais que les Gras de Douarnenez ne sont pas de morceaux de lard !
-:- Tu sais ce que veut dire un pochon ou une cuche.
-:- Tu as au moins été une fois à Astropolis ou aux jeudis du port à Brest.
-:- Une tempête pour un parisien, c'est une brise pour toi.
-:- Tu grognes devant la météo et surtout devant le présentateur qui dit "en Bretagne ENCORE de la pluie".
-:- Tu dis des festou-noz et non pas des fest-noz, car oui, le breton a un pluriel.
-:- Une crêperie bretonne hors de la Bretagne, ça te fait peur.
-:- Tu sais qu'en cas de vent et pluie à Brest, sortir ton parapluie ne sert à rien, il ne tiendra pas.
-:- Tu sais ce qu'est un "chouquin".
-:- Quand tu pars au sud, ça correspond à Concarneau ou Bénodet, voir Quimper !
-:- Tu parles en moyenne trois fois plus vite que la moyenne des français en coupant les fins de phrase en -ble (ex : impeccab', pas croyab', met la tab').
-:- Si tu sais que baragouiner vient de "bara gwin" (du pain et du vin).
-:- Tu utilises régulièrement des expressions comme : prendre les ribines, aller en riboule, prendre des louzoux, avoir les cheveux qui partent à dreuz ou en distribill, être dans le lagen, à bloc Jean-Floc'h...
-:- Quand il y a grande marée et qu'il pleut, tu marche pas le long des remparts de la grande plage de Saint-Malo, et même pas sur le trottoir d'en face.
-:- Tu ne vas pas sur les jetées te promener quand il y a un avis de tempête.
-:- Tu arrives à te baigner dans une eau à 17 degrés en disant aux autres qu'elle est bonne.
-:- Tu sais la différence entre une cornemuse et un biniou.
-:- Quand tu es dans le Sud et qu'il pleut, tu es fier et te met sous la pluie qui te manque...
-:- Tu navigues hiver comme été.
-:- Dévorer un Kouign amann ne te fais pas peur.
-:- Quand tu rentres de voyage, tu passes le panneau 'Degemer Mat' à l'entrée en Bretagne : Ca veut dire que t'es bientôt rentré :)
-:- Si tu t'es deja baigné sous la pluie en prétendant qu elle est meilleure comme ca alors que les touristes se promenent avec leurs cirés et bottes jaunes Guy Cotten.
-:- Si tu as appris à parler breton au quatre-heures chez mamie quand tu étais bihan (petit) et que tes parents et grands parents ne voulaient pas que tu les comprennent.
-:- Si tu as essayé de comprendre tes grands parents parler breton devant ton bol de soupe.
-:- Si tu as toujours entendu gueuler pour que la RN 164 passe en 4 voies (et oui, on ne dit pas autoroute en Bretagne...).
-:- Si tu sais prononcer Rostrenen et Bonen.
-:- Pour toi des crêpes ca peut pas se faire a la poêle : billig obligatoire !
-:- D'ailleurs tu prononces poëlle et pas poual.
-:- La première chose que tu fais quand tu rentres de l'étranger, c'est manger du pain-beurre ou des patates.
-:- Pour toi Rennes c'est pas tout à fait la Bretagne parce qu'ils mangent des galettes et connaissent que 'kenavo' en breton (en plus prononcé a la francaise).
-:- Tu passes 3 heures a chercher du beurre salé au supermarché dès que tu dépasses Nantes.
-:- Pour toi, Mam' Goudig a remplacé depuis longtemps Bécassine.
-:- Tu dois épeler ton nom et ton adresse à toutes les autorités administratives (ou toute personne hors région) en ajoutant en souriant 'Et oui, c'est breton' si la personne en face de toi ne t'as pas déjà fait la remarque...
-:- Les Vieilles Charrues, c'est pas que quelque chose qu'on attache derrière un tracteur, mais c'est surtout le pélerinage de la 3ème semaine de juillet.
-:- Lorsqu'on te demande si tu supportes le PSG ou l'OM, tu réponds :
'Ni l'un, ni l'autre. Moi je supporte Les Merlus, Rennes, FCN, Brest ET l'En avant Guingamp !'
-:- Si lorsque tu es muté en région parisienne, tu reste immatriculé en Bretagne de peur de te faire passer pour un parigo. Et aussi parce que tu penses que tu n'y es que pour quelques années et que ça ne sert a rien de changer.
-:- Lorsque tu râles quand le présentateur météo se fout devant la Bretagne durant 80% de son speech.
-:- Lorsque tu passes le panneau Bretagne et que tu dit 'on est chez nous !' mais que tu habites dans le Finistère alors tu te dit : 'ptin on est pas encore arrivé'.
-:- Lorsque tu parles à un type qui te connais pas et qu'il te dit : 'toi t'es breton'.
-:- Si t'es à l'aise Breizh !
-:- Si tu sais que cet été, c'est Brest 2008 !!!
-:- Si tu sais comment magouiller pour y entrer pas cher, voire gratos.
-:- A la gare Montparnasse, tu prends ton train pour Brest toujours en voie 2.
-:- Quand ça bouchonne derrière un tracteur tu sais qu'il faut remonter ta fenêtre.
-:- Tu préfères passer ton été à l'Ile de Batz qu'à Saint-Tropez.
-:- Tu sais que la capitale mondiale du choux, c'est pas en Belgique mais Saint-Pol-de-Léon
-:- Si tu sais que Kanabeach n'est pas qu'une marque de surfeurs du pays basque !!!
-:- Tu sais même d'où vient le nom, et qu'en plus c'est même pas 'canna-beach'
-:- Tu préfères ne pas manger plutot que de manger sans sel.
-:- Tu sais que le phare en pierre le plus haut du monde est celui de l'Île Vierge a l'aber Wrac'h...
-:- T'as déjà fait un scandale dans un supermarché à l'étranger (l'étranger c'est quand t'as une autoroute pas loin) parce qu'ils avaient pas de beurre demi-sel !
-:- D'ailleurs t'as toujours pensé que le beurre sans sel (quand t'as su que ça existait !) c'était seulement fait pour graisser la chaîne de ton vélo.
-:- Tu sais faire la différence entre un phare et le far.
-:- Si tu as décidé que tes outils de travail sont des billigs et que tu dédies tout ton temps à travailler le sarrazin et le froment dans les règles de l'art...
-:- Tu connais et utilises l'expression 'faire une échelle dans son collant' et 'J'ai pris un shampoing' !!
-:- L'été, tu vois une horde de touristes (surtout étrangers, sans voir une quelconque forme de racisme) sans pitié, surtout des Anglais, des Hollandais, Allemands et Français viennent polluer ta plage, tes dunes...
-:- Tu es un vrai Breton pur beurre quand tu as le courage d'aller, en plein hiver, nager dans la Manche alors qu'elle n'est pas à plus de 10°C...
-:- Tu connais la différence entre un cercle celtique et un bagad.
-:- Si ça fait 4 ans que tu n'as pas vu de neige devant ta porte.
-:- Après le marché, tu vas boire un coup au bar breton.
-:- Après la plage, tu vas boire un coup au bar breton.
-:- Après le dîner, tu vas boire un coup au bar breton.
-:- Tu es bretonne quand tes potes 'étrangers/français' te disent 'alors la bretonne!!!' à la place d'un simple 'bonjour' et qu'ils te réclament des soirées crêpes parce que toutes celles qu'ils ont jamais mangé avaient un putain de goût de plastique...
-:- Pour toi, 'quatre-heures' signifie 'pain beurre' (demi-sel, le beurre, cela va sans dire...).
-:- Tu sais ce qu'est Lambé, dans la chanson de Matmatah ! (pour les ignares : Lambé, diminutif de Lambézellec, est un quartier de Brest).
-:- Tu es surpris quand les gens ne te comprennent pas quand tu dis qu'un grain arrive et qu'il y aura des moutons en mer.
-:- Quand tu sais que le Finistère Nord c'est pas le Finistère Nord, c'est le Léon et le Trégor...
-:- Tu dis breniques pour les coquillages en forme de chapeaux chinois si tu viens du Finistère Nord, et bernique si tu es du sud.
-:- A Brest, tu t'es déjà trouvé un soir dans le même bar que Miossec et Didier Squiban, le premier, bourré, cherchant la castagne ; le second, bourré, tapotant distraitement sur les touches du piano du bar en observant son compère se battre avec un autre gars. Tu regardes la scène avec intérêt, même pas étonné.
-:- Tu connais les Pensardinn, et ton arrière grand-mère en était une.
-:- Tu sais que la devise de la Bretagne est 'Kentoc'h mervel eget bezan saotret', et tu connais l'histoire de cette phrase.
-:- Arrivé près de Paris, tu te mets à chanter très fort et non sans plaisir : 'On a noyé tous les Parisiens dedans la Seine-o (bis), on a noyé en même temps toutes les Parisiennes-o (bis), ALANANALANANANANO, LANALANANENO !'
-:- Tu regrettes de ne pas savoir parler breton, mais tu sais au moins chanter en breton, même si tu comprends pas les paroles (allez, au moins les classiques, quoi !).
-:- Tu dis : 'c'est le fils à qui ?', même si tu sais que c'est pas correct : tu ne fais pas exprès.
-:- Tu t'es senti visé par à peu près toutes les phrases ci-dessus, et t'as même rigolé tellement c'est vrai...