mercredi 31 décembre 2008

Top 10 des bribes 2008

Salut l'ami !

Aujourd'hui est un grand jour, vois-tu : on est le 31 décembre, St Sylvestre (bonne fête Sylvestre !), la fin de l'année tout ça. Alors pour marquer le coup, comme je vais pas m'exploser le bide de foie gras, je me dis qu'il faut quand-même faire quelque chose de valable. Tu as peut-être remarqué ces derniers jours un sondage dans le menu de droite, c'était pour que tu votes pour ta bribe préférée. Si tu l'as pas fait t'es un peu naze, mais ça fait rien je t'en veux pas, j'ai quand-même réussi à obtenir ce que je voulais : un top 10 des bribes...


And the winner is...
1. Peut-être que tu feras mieux que pire en t'arrangeant
Mes sincères félicitations à son auteur, qui se reconnaîtra.

Je demande à la deuxième place, ex-aequo :
2. Je coupe le chauffage sinon on va rassir
2. Je suis venu chez toi depuis quand ? Depuis que je suis reparti ?
Félicitations à leurs auteurs respectifs !

En troisième position, nous avons :
3. Faudrait qu'on fasse ça un peu plus avant dans les jours
Bravo à l'auteur, qui se voit remettre le droit d'en dire des encore plus débiles en 2009.

Je tiens à féliciter tous les participants qui (malgré eux) nourrissent mon imaginaire et les articles de ce blog.

Suite du classement :

4. Tu as mis des rouges à lèvres sur l'après-midi
5. Les réflexes c'est bien mais au bout d'un moment faut savoir qu'on en a
6. Ex aequo : Des gobelets étanches au feu
6. Je voudrais un conta, mais je sais pas comment ça s'appelle
7. Ça fait profonder sa peau
8. Le bouchon s'est exclasé dans ma corre

Merci à tou(te)s, vous avez gagné le droit de recommencer !

En attendant picole pas trop ce soir, et surtout n'oublie pas ton calepin pour noter les bêtises que tu vas dire avec tes potes, ça inaugurera le nouvel article des bribes 2009 ;)

Bon vent !

mardi 30 décembre 2008

Ronron

Salut !
Chat roule ?! Mouarf, elle est pas drôle hein...

Quand on pose une question, on s’expose à ce que la réponse en soit un terne et désintéressé « Nul ne le sait ». Et justement, pour ce qui est du comment des ronronnements du chat, c’est le cas.

Car, mine de rien, il n’est pas facile d’identifier un bruit aussi mystérieux que le ronronnement félin.

On en est encore à formuler des hypothèses. La plus répandue voudrait que le ronronnement soit dû à la contraction très rapide des muscles du larynx et du diaphragme. Ces contractions feraient vibrer les cordes vocales. Une autre hypothèse avance que deux membranes situées derrière les cordes vocales serviraient d’organes vibratoires. Une troisième hypothèse fait intervenir la circulation sanguine : la veine cave, un gros vaisseau qui ramène le sang jusqu’au coeur vibrerait et sa vibration serait amplifiée par les cavités respiratoires : bronches, trachée et sinus (les cavités du crâne qui servent à réchauffer l’air que l’on inspire).

Si on ne sait pas comment, on sait à peu près, en revanche, pourquoi les chats ronronnent. Les chatons le font dès l’âge de 2 jours, en tétant leur mère, et pendant la toilette. Leur mère répond par un ronronnement continu, qui indique qu’elle est détendue et bien disposée à leur égard. De sorte que le ronronnement est à la fois un signe de bien-être (du chaton), un signe sécurisant (de la mère), et une manifestation de plaisir (de l’un et de l’autre).

Le ronronnement peut également traduire un stress ou une émotion intense. L’émotion en question est habituellement agréable, mais pas toujours : un chat peut ronronner lorsqu’il est blessé, une chatte en donnant naissance à ses petits et d’autres alors qu’ils sont à l’article de la mort ! Selon les chercheurs, le mécanisme du ronronnement produirait des endorphines, une substance calmante de l’organisme, ce qui expliquerait pourquoi les chats ronronnent lorsqu’ils souffrent.

Mais le ronronnement est surtout un mode de communication, car félins des deux sexes ronronnent lorsqu’ils approchent un chat qu’ils considèrent comme dominant. Mais c’est aussi un mode de communication vis-à-vis de l’homme, et il témoigne de la dépendance de l’animal. De même que le chaton, en ronronnant, demande à sa mère de s’occuper de lui, le chat adulte exprime à l’homme, en ronronnant, son besoin de nourriture, d’affection ou de soins.

La meilleure preuve c’est que le chat attire les caresses par son ronronnement et répond aux caresses par le même ronronnement. Cela dit, tous les chats ne ronronnent pas. Il y a de gros ronronneurs et de petits ronronneurs.

Ce qui est plus étrange, c’est que le ronronnement du chat semble également bénéfique aux humains. Même s’il existe des allergies aux chats, on sait que les enfants souffrant de certaines maladies chroniques (rhumatismales ou cardiaques, en particulier) vont mieux lorsqu’ils ont un chat.

Aux États-Unis, les détenus d’une prison ont été autorisés à accueillir et adopter les chats errants autour du pénitencier. Les animaux sont devenus un lien positif entre le monde carcéral et l’extérieur, et ont redonné goût à la vie à ceux des prisonniers qui étaient dépressifs. Au canada, on a étudié aussi la possibilité d’admettre les chats en hôpital gériatrique et on a constaté que l’activité physique, l’humeur et les relations entre les personnes âgées, les autres patients et le personnel s’amélioraient...

samedi 27 décembre 2008

Le retour du marteau piqueur

Hello guys !

Ça va, la patate, pas trop déboussolé par les ripailles, tout ça ? ;)

Aujourd'hui je vais te parler d'un gars, doucement surnommé "le marteau piqueur" par... moi-même (je crois être la seule personne à faire ce genre de raccourcis foireux). Ce gars là tu vois, il est bien gentil, mais il a juste rien compris. En fait, si je l'appelle comme ça c'est parce qu'il fait tout comme un bourrin ; pourtant il est même pas Bélier... Quand il doit prendre une décision, il se prend le chou pendant allez, à tout péter une demi heure (quand il prend son temps !), et après il fonce dans le tas. Mais il fonce vraiment dans le tas, c'est à dire qu'il s'en fout pas mal de savoir comment toi tu réagis en face, je sais pas si c'est clair... Allez fais un effort quoi !

Bon tant pis, toujours est-il qu'il a quand-même fallu que je lui explique en quoi ça pouvait être gênant, ou même simplement sans intérêt ! Bah oui parce que souvent, quand tu fais tout comme un bourrin tu fais que des conneries, parfois drôles, certes, mais quand-même. Bon ça va il l'a bien pris :)
Au fond, même s'il est, comment dire ? Maladroit ? Gauche si tu préfères oui... On peut pas vraiment lui en vouloir. Pas pour ça en tous cas ;)

Du coup je saute sur l'occasion pour te refiler quelques tuyaux qui pourraient t'être utiles, peut-être (qui sait, tu es peut-être comme lui ?)
- Quand tu connais pas quelqu'un, tu lui dis pas des choses comme si tu le connaissais.
- Quand tu sais pas ce que tu veux, tu la fermes :)
- Quand tu sais que tu joues au con, tu la fermes aussi.
Mais aussi :
- Quand tu sais faire bon à manger, tu fais à manger (oui pour moi aussi, banane !)
- Quand tu sais faire bon quoi que ce soit d'autre d'ailleurs, ça marche aussi.
- Pis surtout quand pour de vrai t'es gentil, fais pas le méchant (faut pas faire comme moi, après on regrette et on finit mal).

MP, so long my friend :D
C'est marrant, tes nouvelles initiales me rappellent un truc, sans quoi rien ne serait possible...


Et si hélas, j'ai osé...

jeudi 25 décembre 2008

Joyeux Noël !

Salut !!

Eh ouais, c'est Noël, c'est la teuf, on se goinfre, on a de la thune ou des cadeaux, on picole, enfin voilà, c'est le bonheur !!


Aussi je souhaite un joyeux Noël au milliard de poules, dindes, cochons, vaches, veaux, moutons, canards, chevaux... qui se font exploiter, tabasser et trucider chaque année en France.
Je souhaite un particulier joyeux Noël aux quelques millions d'oies et canards qui sont gavés de manière intensive et saignés vivants à l'abattoir, et dont le foie malade est ôté et conditionné en pâte à tartiner pour les papilles des hommes. Sans oublier évidemment tous les chiens, chats et autres petits animaux achetés en animalerie, qui seront offerts à des gens incapables d'en prendre soin. Me vient d'ailleurs une pensée profonde pour leurs mamans, qui sont entassées dans des cages à pondre, et qui meurent à deux ou trois ans d'épuisement suite à ces mises bas à répétition.
Joyeux Noël également aux animaux de laboratoire, souris, rats, lapins, cobayes, singes, chiens... qui meurent en ce moment empoisonnés, électrocutés, disséqués vivants ou des suites de la gangrène qui leur est infligée.
Joyeux Noël aussi à tous mes amis taureaux, qui mourront dans les arènes au nom de la tradition. Joyeux Noël à tous les tigres, éléphants, lions, dromadaires... affamés et enfermés dans leur camion.
N'oublions pas les milliards de poissons arrachés à la mer dans le plus grand des silences (eux au moins ont la décence de ne pas emmerder le monde, même quand ils crèvent).
J'allais oublier les chats, ratons laveurs, chiens, renards, lapins, visons... suspendus et dépecés vivants pour les cols de ces Messieurs Dames, et dont les petits corps animés et nus sont rejetés dans la nature.
J'en oublie sûrement, ne m'en veuillez pas. J'ai rendez-vous en forêt pour une chasse au cerf.

samedi 20 décembre 2008

Génération micro-ondes

Hello :)

On se fait une bouffe ? Passe chez moi un d'ces soirs, on mangera ensemble ;)
Tu sais préparer à manger ?
Quand je te pose cette question, tu me réponds toujours en ricanant "bah oui !" comme si je venais de demander à un cheval s'il sait brouter.
Du coup je me fais inviter chez toi, pour manger. Et là j'ai toujours de belles surprises : soit tu mets une boîte ou un bocal ou une barquette plastique au micro-ondes, soit dans une casserole, soit dans une poêle :D
Mais chu trop con, c'est ça, cuisiner !!!

Alors j'ai eu droit au saucisse-lentilles en boîte, à la sauce tomate en bocal, aux pâtes pré-cuites au fromage en sachet, à la purée en poudre et j'en passe...
Du coup ça m'a donné l'idée de poster ici quelques recettes, puisque visiblement le geste du XIXème siècle est définitivement celui de l'ouvre boîte, ou celui du décollage de languette de barquette plastique. Bon j'avoue que c'est quand-même compliqué, faut être bon cuisinier pour y arriver.

  • Pour faire une sauce tomate, il te faut :
des tomates si c'est la saison, au pire une briquette de coulis de tomate
un oignon, éventuellement de l'ail
un peu d'huile
des herbes et/ou épices de ton choix

-:- Préparation
Émincer l'oignon (et l'ail) et le mettre à revenir dans l'huile. Ajouter les tomates coupées en dés ou le coulis, puis les épices et/ou les herbes, laisser mijoter quelques minutes et servir.

  • Pour faire un saucisse-lentilles, il te faut :
des lentilles
un oignon, de l'ail
un peu d'huile
une tomate
une saucisse
herbes et/ou épices de ton choix

-:- Préparation
Faire cuire les lentilles dans de l'eau - si si, les lentilles crues ça existe !! Émincer l'oignon et l'ail, les mettre à revenir dans l'huile. Ajouter les lentilles, les épices et/ou herbes, la tomate coupée en dés et la saucisse. Laisser mijoter quelques minutes.

  • Pour faire de la purée, il te faut :
des patates

-:- Préparation
Faire cuire les pommes de terre à la vapeur ou à l'eau... Les écraser.

  • Pour faire des pâtes au fromage, il te faut :
des pâtes
du fromage

-:- Préparation
Faire cuire les pâtes. Les égoutter, servir dans une assiette et ajouter le fromage.

Si tu galères (je pense notamment à la purée) hésite pas...

jeudi 18 décembre 2008

Moi je, moi je...

Salut :)

Tu connais des gens qui la ramènent tout le temps ? Toujours à parler d'eux, "moi je, moi je...", qu'est-ce qu'ils m'énervent !!

Je connais une personne comme ça, tu peux rien dire sans qu'elle te réponde :
- "Ah ouais ben moi c'est pareil, à mon boulot ils m'ont dit ça aussi"
C'est tout le temps comme ça, même quand on lui a rien demandé, il faut toujours qu'elle l'ouvre pour raconter sa vie, mais jamais elle ne te demandera comment toi tu vas, par exemple. Ou ce que toi, tu en penses. Aussi, elle aime bien dire des trucs inutiles, juste parce qu'elle a besoin qu'on la regarde et qu'on l'écoute. Elle aime bien aussi faire croire qu'elle a une vie géniale, alors que quand tu entends ce qu'elle a à dire, tu as peur et tu te dis que vraiment, il est temps de faire quelque chose pour elle, je sais pas, lui trouver une peluche à coiffer ou un tamagoshi à nourrir...

Souvent les gens qui n'ont rien à raconter à part leur vie à eux, ils sont aussi toujours souriants, pour montrer qu'ils sont sympa ou je ne sais quoi. Donc ces gens là sourient en toutes circonstances, même si tu leur dis que ton frère vient de mourir écrasé par un train et que manque de bol il était à ce moment là avec ta meilleure amie enceinte qui gardait le chien de ton père... La totale quoi !
- "Ah ouais ?? Holala ça me rappelle quand le chat de ma tante s'était barré par la fenêtre, elle l'avait cherché pendant trois jours elle avait eu la peur de sa vie, elle l'appelait partout et il revenait pas ! Mais finalement heureusement elle l'a retrouvé, il est revenu tout sale, il miaulait comme je sais pas quoi, il était affamé le pauvre !" Et elle se marre...
Enfin bref, chu un peu énervée là parce que je dois supporter une personne comme ça, pas tous les jours dieu (ou j'sais pas qui) merci, mais bon, assez souvent pour que ça me tape sur le système au point de t'en parler ici...

Et toi ça va ? :)

mercredi 10 décembre 2008

Reflexiste jusqu'au bout des pixels

Salut !
La pêche ?

Nan c'est pas la chanson du dimanche, c'est le billet du mercredi, et "la pêche" ça marche aussi le mercredi, et même pour les billets.

Tu te demandes pourquoi je mets ça comme photo ? Bah tu fais bien ! Je détiens enfin un appareil photo qui ressemble à quelque chose... Manque plus que les compléments optiques qui vont avec :)
Parce que c'est pas avec les 18-55 et 55-200 du kit que je vais aller bien loin. Mais avant toute chose il faut que je braque une banque ou même juste une des nombreuses assurances vie de ma grand-mère, et je pourrai alors rêver à d'autre matériel.
En attendant ce jour merveilleux, on va se contenter d'un boitier de fin janvier 2008, capteur CCD (hélas ! mais on peut pas tout contrôler) qui gère (plutôt bien) des sensibilités allant de 100 à 1600 ISO, D-lighting on, un petit traitement RAW intégré, bref, de quoi faire un petit peu de vraie photo ! Avec le 55-200 (ouverture 4 à 5,6) et la raynox macro DCR 250, on arrive à de bons grossissements. Le grand angle du 18-55 (ouverture 3,5 à 5,6) est honnête, avec des déformations bien visibles, mais j'aime ça :)

Enfin voilà tu t'en fous, mais pas moi alors laisse moi juste savourer ce moment ouvertement, après promis je réécris des âneries.