jeudi 26 mars 2009

Des enquoi ?

Salut ! Comment ça va aujourd'hui ?

J'ai beaucoup réfléchi, et aujourd'hui je recherche des témoignages de parents, parce qu'entre les gens qui disent que c'est la plus belle chose de la vie et ce que j'en pense (même si j'en ai pas hein) ça me laisse sceptique.

Oooh bah oui c'est mignon hein. Mais bon, ça implique des tas de trucs pour les filles :

- déjà la conception. On n'y pense pas assez.
- les frais de port : 9 mois (quand tout va bien...) avec un mini Homo sapiens dans le bide ça doit pas être facile.
- ça doit donner faim vu que mini homo se sert dans ta ration.
- ça coûte cher (pendant la gestation mais aussi (surtout !) après, entre les fringues, la nourriture, les meubles de Mr nouvel-arrivé, les couches et tout le tintouin)...
Et cætera. Mais déjà au moment où il arrive, ça m'intéresse moi, ça donne quoi ? Parce que j'imagine que tu dois douiller, entre le tsunami et le passage forcé, qui dure des heures !!! Alors les gars ils s'en foutent pas mal, mais les filles je pense qu'elles le voient pas pareil. Des heures entières sur le billard à respirer comme un Yorkshire, dans des souffrances terribles... Avec en prime la tête du père (quand il est pas en train de vomir dans les toilettes de l'hosto) qui sourit bêtement, il est content lui mais il capte pas que tu jongles comme jamais tu n'as souffert de ta vie... Peut-être qu'effectivement pour lui ça pourrait être le plus beau jour de sa vie. Éventuellement.

Je suis entourée de néo-papas en ce moment, j'ai plein de copains qui sont tout fous parce qu'ils sont (futurs) pères depuis un ou plusieurs mois. Je sais pas quoi en penser, c'est pour ça que je veux des témoignages, de préférence, de personnes parentes depuis déjà quelques années, au moins quinze, parce que je pense qu'avant ça tu peux pas te rendre bien compte du poids d'un enfant.
Bah oui, parce que je suis pas débile quand même, c'est beau une vie qui vient au monde, le truc en soi il est bien, mais faut le pondre, le môme, et après, faut le gérer pendant de plus en plus longtemps (oui, tu es de plus en plus assisté, petit Homo sapiens).

Voilà, bon je me doute que mon billet est pas super là hein, mais je sais pas, je suis fatiguée en ce moment et puis après tout, j'ai le droit de m'inquiéter pour mon avenir, crotte alors !

dimanche 8 mars 2009

On n'est rien

Salut salut !!
Ouais je sais ça fait un moment. On fait ce qu'on peut hein.


Aujourd'hui je vais pas faire long, mais j'ai juste envie de te rappeler qu'on n'est rien sur cette Terre. J'ai une pensée profonde pour un ami, qui vient de subir une perte injuste, comme trop de gens en subissent tous les jours. Alors, le temps de ton vivant, et qui sait combien de temps il durera ? Comme disait Serrault, les gens perdent leur temps mais personne ne sait s'il pourra arriver au bout de sa phrase... Donc, je disais, le temps de ton vivant, essaye de perdre le moins de temps possible à ne rien faire ou faire des choses qui t'ennuient, parce que tu n'auras peut-être jamais le temps de faire ce qui ne t'ennuie pas. Ne perds pas ton temps à faire le mal non plus, car tu n'auras peut-être jamais le temps de le réparer.
Une grande pensée pour toi Jacques.