mercredi 29 avril 2009

Dis-le avec des mots

" ÇA PUE "
  • Sens véritable
La puanteur est une odeur nauséabonde qui émane d'un corps en putréfaction, d'excréments, de gaz malodorants divers, de fumées... On emploie "ça pue" pour exprimer que l'on sent cette odeur désagréable et que ça nous importune.
  • Usage constaté
De nos jours, "ça pue" est employé pour diverses raisons, heureusement, parfois encore pour exprimer son sens originel, mais bien souvent néanmoins pour exprimer son pessimisme, ou pour critiquer quelque chose ou quelqu'un.
"Il pue trop ce projet" signifiera ainsi que ledit projet n'augure rien de bon ou semble compromis. "Ça pue cette histoire" indiquera que la situation est difficile, voire risquée pour quelqu'un, et sera riche en rebondissements.
  • Usage souhaitable
À défaut de poésie, ce qui n'est pas ce qu'on te demande, essaie au moins d'utiliser cette expression quand elle a du sens, c'est à dire pour prévenir que ton pote a lâché une caisse ou qu'il y a du clacos pourri dans ton frigo. Sans quoi, ton comportement puerait vraiment.

mardi 28 avril 2009

Les chiens ne font pas des chats

Salut ! La pêche ?
Tu dois connaître des gens qui ont des chiens. Peut-être en as-tu un toi-même. Tu dois aussi connaître des gens qui ont des chats, et peut-être en as-tu un toi-même aussi !
Ben figure toi que parfois les gens s'imaginent qu'un chien pourrait faire naître un chat. Ils ont dû essayer, je n'ose imaginer comment, avant de se rendre compte qu'en fait c'est pas possible. D'où la naissance d'une expression fort perspicace, tu ne me contrediras point : les chiens ne font pas des chats.


  • Signification
On hérite le comportement et les goûts de ses parents.
  • Origine
Sur un plan purement génétique, ce dicton est généralement vérifié.
Quand bien même une souris éprouverait-elle une attirance féroce pour un éléphant au point de s'accoupler avec lui, il ne pourrait en aucun cas (à supposer qu'elle y survive) en naître un animal hybride, un souphant ou un éléris, ou un animal d'une des deux espèces.
Ce qui est vrai entre une souris et un éléphant l'est également entre une mouche et un raton-laveur, hélas condamnés à ne pas avoir de descendance malgré l'envie qui les taraude, ou, dans le cas qui nous concerne, entre un chien et un chat.
Mais s'il est vérifié en génétique, ce dicton est en réalité utilisé en application à des situations qui vont bien au-delà des choses innées.
Ainsi, il peut être employé dans le cas où, par exemple :
- Un couple d'enseignants a des enfants eux-mêmes enseignants ;
- Enfants et parents raffolent des endives au jambon ou des merguez au barbecue.

Si, effectivement, on trouve parfois des dynasties de médecins ou d'acteurs ou des familles entières qui ne jurent que par les tripes à la mode de Caen* (même si l'inné n'y est pas forcément pour grand-chose), on veut aussi quelquefois faire dire à cette expression des choses nettement plus sujettes à caution comme "votre père est un truand, donc vous êtes un délinquant en puissance".
* On peut toutefois facilement imaginer que le goût de Gaston Lagaffe pour la morue aux fraises ne lui a certainement pas été inculqué par sa mère.
  • Compléments
Cette expression est à rapprocher de "tel père, tel fils" ou de "bon sang ne saurait mentir".

jeudi 9 avril 2009

Les gens qui portent des croix

Alors, en Espagne, les gens sont vraiment bizarres. Au printemps, quand il n'attendent pas que les cigognes leur refourguent du shit marocain, les gens, pendant une semaine (dix jours plus exactement), dite "la semana santa", portent des croix, ou des Vierges, ou Sainte-Anne, ou Saint-Joseph, ou bien n'importe quel statue de saint qu'ils trouvent dans les églises ! C'est étrange, quand même ! Enfin, ça se fait un peu partout, mais surtout à Séville, parce qu'il y a plus d'églises qu'ailleurs, et que chaque église veut sortir ses statues dans la rue. Alors forcément, pendant la semaine en question, les processions n'arrêtent pas.


Mais qu'est-ce donc exactement qu'une procession ? Parce qu'on cause, tout ça, mais toi, ça te dit rien une procession. Ben ce sont des kilomètres de gens, en file par rang de trois ou quatre maximum (c'est pas bien large, les rues à Séville), qui pour certains sont déguisés en pénitents de l'époque de l'Inquisition (quand on condamnait un Juif ou un homosexuel au bûcher, par exemple, il devait porter une espèce de chapeau qui ressemble à ceux du Ku Kux Klan), des hommes, des femmes, des enfants, plein de gens, quoi, qui participent aux activités de l'église du coin, et qui donc participent aussi à la procession. Ils tiennent à la main un grand cierge, ou parfois des croix (pas des vraies, des en cartons). Y a aussi des gars qui sont habillés en militaires et qui jouent donc de la musique militaire, et puis surtout, au milieu, le "paso". C'est un genre de gros truc super lourd sur lequel on place les statues, soit une toute seule (un Christ en croix, en général), ou bien plusieurs statues, avec une petite mise en scène (par exemple on trouve dans l'église une statue de Jésus qui tend la main, en face on va mettre la Vierge à genoux). Y a peut-être une bonne trentaine de gros types costauds et transpirants qui portent ça, pendant huit heures en général (ils doivent parcourir la ville avec en moyenne 60 kilos chacun à transporter, forcément ça prend du temps), en s'arrêtant dès que le passage se fait trop étroit et que le paso a du mal à rentrer, ou bien simplement le temps que toute la procession se regroupe (parce que tout le monde ne marche pas au pas non plus).
Mais le vrai spectacle (parce qu'en fait, toutes ces statues, ben ce sont des statues, quoi, rien de bien excitant), ce sont les gens dans la rue qui regardent passer les croix. Tout le monde sort, endimanché, avec enfants, tupperwares, bières, gateaux et sandwichs de toutes sortes, et attend le passage des croix le long des rues. Pour rendre l'attente moins longue, la plupart des gens sont assis sur des sièges transportables, parlant, buvant, commentant le retard pris par la procession ou bien la beauté de la Virgen de la Macarena (une véritable star, on se lève à 2h du matin pour la voir passer !).
Tout un spectacle, donc, qui a inspiré ce matin à un passant qui promenait son chien (et ce dernier s'arrêtait visiblement pour la ènième fois le long d'un mur) "tu t'arrêtes encore plus souvent que les processions !".

P.S : cet article si long devait à la base être une simple bribe, la dernière phrase en l'occurence. Mais face au refus de la webmaster du site de la placer dans la section "bribes", l'explication du contexte de celle-ci a nécessité une page entière.

Article écrit par Mon Pain de Seigle.

samedi 4 avril 2009

Les cigognes au secours des toxicos

Salut ! La pêche ?

Alors aujourd'hui, j'ai du lourd ! Un projet pharaonique élaboré par un gens dont je tairai fort évidemment le nom, et même que c'est même pas un drogué.


L'idée serait de s'allier avec les cigognes pour ramener du shit du Maroc en Europe. Cela sous-entend un dialogue sérieux avec ces dernières, afin de leur expliquer le plan :
- "Voici 400g de shit à vous répartir entre vous. Débrouillez vous mais je veux que ça arrive à Guadalajara dans deux mois."
Les cigognes coopèreraient et prendraient leur envol avec leur petit paquetage (il n'est pas encore précisé la nature de celui-ci : un sac, une boîte...) et déposeraient le tout dans leur nid, en haut d'un clocher. Tu vas me dire que c'est pas évident après de récupérer la marchandise. Figure-toi que tout est prévu : une association de faux restaurateurs de clochers serait créée, pour que quand le gens escaladerait pour récupérer son paquet, sa défense puisse être toute prête à l'approche d'un passant suspicieux qui lui demanderait ce qu'il fait là-haut : "je suis le restaurateur de clochers".
Petit hic, le gens habite bien loin des régions convoîtées par les cigognes en France. Qu'à cela ne tienne, des vacances en Alsace n'ont jamais fait de mal à personne !
S'en suivraient d'atroces conséquences malgré tout, dont une particulièrement embarrassante : les contes pour enfants devraient être modifiés : Il était une fois, une cigogne qui transportait non pas un petit bébé, mais 50g de haschich sur son dos. Elle se rendait à Guadalajara où une fausse équipe de restaurateurs de clochers l'attendait...

mercredi 1 avril 2009

Les Box céderont-elles à la mode du co-branding ?

Jusqu'ici exclusivement associées au nom du fournisseur d'accès, les Box vont-elles s'ouvrir au "co-branding" et servir de support de communication pour d'autres marques ?

C'est en tout cas l'idée originale susceptible de se concrétiser dans les mois à venir. Plusieurs marques célèbres seraient ainsi en pourparler avec des opérateurs télécom. Dans quel but me direz-vous ?

Tout comme Orange et Bic se sont regroupés pour inventer le premier téléphone mobile jetable, d'autres entreprises souhaiteraient multiplier les opérations de "co-branding", y compris dans le secteur des fournisseurs d'accès à Internet. De quoi s'agit-il ?

Le "co-branding" consiste à associer deux ou plusieurs marques pour le développement, la commercialisation et la communication d'un produit ou d'un service cosigné. L'objectif est de renforcer ou modifier leur positionnement, rechercher une synergie avec un partenaire, ou tenter d'accéder à de nouveaux segments de marché.

Une célèbre brasserie envisagerait ainsi de commercialiser une offre Triple Play baptisée Krobox. Le forfait incluerait une connexion limitée à 1664 Kbits (les abus sont dangereux pour la santé), des appels illimités vers les pays producteurs de bière (Allemagne, Belgique, Irlande, Royaume-Uni, Pays-bas, Danemark), et un service de télévision IP (uniquement des chaînes de sport et des bouquets adultes). Peu d'informations sur les tarifs si ce n'est que la Krobox serait bien évidemment moins chère en "pack" et en grande surface. Dans un premier temps uniquement disponible à l'approche des évenements sportifs comme le Tour de France ou la Coupe du Monde de Rugby, l'offre Krobox pourrait rapidement s'étendre en s'appuyant sur la fameuse Licence 4 accordée par le Gouvernement. A noter que le ministère de la Santé pourraient être sollicité pour vérifier que cette nouvelle Box respecte le cadre fixé par la loi Evin. En ce 1er avril, un nouvel arrivant pourrait donc mettre la pression et faire mousser Orange, Free, SFR, Numericable et Bouygues.

Source Ariase