lundi 31 août 2009

Je suis une feignasse

Salut l'ami,

Devine quoi, aujourd'hui je vais te parler de moi, de ma vie perso, privée tout ça, bouh !!!

Bon, si tu t'attendais à connaître le détail de mes soirées en amoureux ou le prix du dernier top que j'ai acheté, t'es mal tombé, parce que je vais juste te faire une confidence : je suis une feignasse.
Pour te le prouver, voici une liste (non-exhaustive évidemment) des choses que j'ai à faire, chez moi comme au taf, et qui restent inlassablement inachevées ; comme si fainéantise rimait avec procrastination :

-:- monter une étagère dans mon armoire (bientôt 4 mois)
-:- faire faire un double de mes clefs (3 mois)
-:- recoudre une robe (1 mois et demi)
-:- vider un carton depuis mon dernier emménagement (4 mois)
Note : je ne peux pas le faire tant que je n'ai pas monté l'étagère de l'armoire, puisque c'est des vêtements qu'il y a dans le carton :)
-:- emmener des cartons à la déchetterie (2 mois)
-:- passer un coup de fil à la CPAM (1 mois)
-:- classer une pile grandissante de documents (3 mois)
-:- désherber une parcelle de mon potager (2 mois et demi)
-:- commander du chocolat au lait de riz (2 ans)
-:- acheter des punaises (plus de 6 mois)
-:- recoller les semelles d'une paire de chaussures (2 mois)
-:- acheter des tringles pour mes rideaux (4 mois)
-:- réparer l'échelle de l'arbre à chat de mon... chat (2 mois et demi)
-:- enlever les spots inutiles dans le plafond de mon séjour (4 mois)
-:- recoudre des boutons de chemise (de 1 mois à 1 an environ)
-:- ranger les vêtements qui jonchent la table de ma salle à manger (3 semaines)
-:- enlever les pots d'aromates desséchés du rebord de ma fenêtre (3 mois)
-:- acheter un étui pour ma clarinette (2 ans)
-:- téléphoner au garage (6 mois au moins)
-:- téléphoner à la préfecture (2 mois)
-:- trouver un truc pour protéger mon lierre des araignées rouges (1 mois et demi)
-:- me replonger dans mes cours d'assistante véto (2 ans et demi)
-:- payer une facture (2 semaines)
-:- jeter mon carton rempli de verre cassé (3 mois)

Et plein d'autres trucs encore. C'était un mémo, en fait.

mardi 25 août 2009

Un blessé grave lors d'une corrida à Carcassonne

Un des organisateurs de la feria de Carcassonne a été grièvement blessé dimanche par un taureau de plus de 500 kg qui a sauté au-dessus de la barrière de sécurité des arènes pendant une novillada (corrida), a-t-on appris lundi auprès des organisateurs.

Christian Baile, 55 ans, alguazil (responsable du bon déroulement de la corrida, NDLR) des arènes de Carcassonne, a reçu deux violents coups de cornes au thorax et à l'abdomen.

Il se trouvait lundi matin en réanimation à l'hôpital de Carcassonne où son était était jugé préoccupant par les médecins.

Le taureau gris espagnol de type Miura, deuxième taureau de l'après-midi, a sauté dans le callejon (couloir qui sépare les arènes des gradins) dès son entrée en piste et a blessé à une jambe le membre du club taurin Carcassonne Toros, qui organise les corridas à Carcassonne depuis trois ans. Evacué du callejon, le taureau y a sauté une seconde fois mais, handicapé par sa première blessure, l'alguazil n'a pas eu le temps de s'extirper de ce couloir étroit et a été violemment encorné.

24 heures après les trois cornades qu'il a subies lors de la corrida de Miura, son état de santé restait hier soir très préoccupant. Christian Baile se trouvait hier soir en réanimation à l'hôpital de Carcassonne après avoir subi une nouvelle intervention chirurgicale en début d'après-midi. Son état de santé était qualifié de « stable », toutefois le pronostic vital restait engagé et tout est mis en œuvre pour conjurer la « mala suerte » (malchance) qui a frappé Christian Baile dimanche. Ce Carcassonnais bien connu, pour sa carrière de treiziste et ses passions pour le cheval et les toros, est « l'alguazil » des arènes de Carcassonne, c'est-à-dire qu'il est en quelque sorte une « autorité de police » veillant au respect du règlement durant les courses. Il exerçait cette fonction dimanche, dans le callejon (couloir qui ceinture la piste), donc à la place que lui dévoie sa fonction lorsque le second toro du soir, un imposant Miura, a sauté les barrières et l'a encorné une première fois. Très vite remis en piste et tandis que l'on évacuait déjà Christian Baile, le toro a sauté une deuxième fois et s'est rué sur lui à nouveau, l'arrachant des mains de ses porteurs. Il lui a infligé deux nouveaux coups de corne, à l'abdomen et au thorax. Des cornades aux effets désastreux…

Les sauts de toros dans les callejons sont très fréquents. Dans la majorité des cas, on ne déplore pas de blessé. Dans la région, le dernier accident du même type s'est produit à Mauguio en 2008 où un journaliste avait subi une lésion importante à une jambe. Ici, l'extrême gravité des blessures de la victime a motivé dès hier l'ouverture d'une enquête de police, sur ordre du parquet. Il s'agira pour les enquêteurs de « vérifier que les arènes étaient conformes aux règles de sécurité et les conditions dans lesquelles s'est produit l'accident ». « Une procédure tout à fait classique », nous a t-on précisé hier mais diligentée très vite avant que les arènes ne soient démontées. Des rapports sur le fonctionnement de la chaîne des secours pourraient également être demandés par les services de sécurité civile de la préfecture. Des mesures administratives et judiciaires qui ne mettent en cause ni les organisateurs, ni les membres de la commission taurine extra-municipale, responsable du callejon. Hier les soutiens moraux dans cette terrible épreuve ont afflué en direction de Christian Baile et de sa famille mais aussi de Carcassonne Toros, dont il est membre fondateur et administrateur actif. « Son cosas de toros », disent souvent les aficionados dans le malheur. Mais l'épreuve est pour eux particulèrement difficile…

Sources La Dépêche et Le Parisien

jeudi 6 août 2009

Le conspirateur a encore frappé

Salut l'ami !

Je vais t'en apprendre une belle : le lapin conspirateur a encore frappé ! Mes voisins viennent de me l'apprendre, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir quelque chose un peu comme ça :

En effet, cette étrange bestiole a décidé de s'en prendre à mon entourage, maintenant !! Je te dis que le plan d'extermination des humains est proche ! Si tu ne te souviens pas de quoi il s'agit, va faire un petit tour sur cet article, ça te rafraîchira la mémoire.

J'étais donc peinard dans mon canapé en train de lire, quand j'entends frapper à ma porte. Je vais ouvrir, et y vois ma voisine d'à côté, qui me parle de sa télé : elle ne fonctionne plus (la télé, pas la voisine). J'ai dû tirer une tête effroyable parce qu'elle m'a immédiatement rassurée (en tout cas elle a essayé) en me disant que ce n'était pas grave, qu'elle n'est pas là ce week-end, etc. Puis elle me parle de la fameuse prise cachée derrière le canapé de mon salon, un boîtier qui s'il est débranché chez moi, coupe la télé chez mes voisins. Comme je n'en ai pas (de télé, pas de voisins), je ne pouvais pas deviner que ça ne marchait plus. Elle me parle de l'orage de la veille, qui expliquerait peut-être la chose. Mais je ne l'écoute déjà plus, et me rue derrière mon canapé, et constate avec horreur que le câble est littéralement bouffé de toutes parts. Je tourne doucement la tête vers mon conspirateur préféré, et lui promets un sort des moins enviables dans un futur proche. Celui-ci, en guise de réponse, a continué de mâchouiller ses fanes de betterave.
Me voilà donc quitte à réparer ce foutu câble, pourtant (je le croyais) isolé des incisives de mon monstre.

Vient maintenant l'interrogation cruciale : pourquoi a-t-il fait ça ? Plusieurs options :
- Il veut t'empêcher de t'informer sur l'évolution de la grippe A (H1N1) (dont il est à l'origine, cela va sans dire).
- Il veut me prouver que même les choses les mieux protégées peuvent être facilement atteintes grâce à sa ruse illimitée.
- Il voulait t'épargner la triste nouvelle, largement médiatisée quand il aurait réussi à tuer définitivement Sarkozy.
- Il en avait marre des fanes de betterave.
En toute lucidité, je penche plutôt pour la première. M'est avis qu'il est arrivé à bout de l'élaboration du nouveau virus qu'il va inoculer à toutes les carottes destinées à la consommation humaine, et que la panique véhiculée par les media concernant la grippe ne l'aidera pas à atteindre ses objectifs.
Moralité, ne mange plus de carottes, jusqu'à nouvel ordre.