mardi 29 septembre 2009

Je dénonce - n° 3

Salut mon pote !
Alors, prêt(e) pour un nouvel épisode de l'asso ripoue ?

Ouais ouais c'est ça, fais ton lèche-bottes, ça paiera !
Eh ouais mon vieux, l'asso ripoue, maintenant, elle recrute plus ses militants comme ça, dans la rue, tout ça, non !
Si tu veux sauver des animaux, parler aux gens, manifester, bouffer un casse-dalle, tenir un stand, tout ça tout ça, avec le tee-shirt de l'asso sur le dos, maintenant, il faut que tu leur envoies un CV et une lettre de motivation !
Leur logique, si j'ai bien compris, serait de sélectionner les militants selon des critères de motivation, d'expérience, d'ambition. C'est vrai que, on l'oublie trop souvent, les animaux sont regardants et refusent d'être sauvés par des gens en dessous de bac + 3, qui n'ont pas d'expérience ou qui ont été pistonnés par papa.
En gros, si t'es débutant, que t'as jamais milité, que t'es un tout jeune végétarien et que le seul animal que tu puisses prétendre avoir sauvé c'est Roméo, le griffon vendéen de 10 ans que tu as adopté à la SPA du coin l'année dernière pour lui éviter l'euthanasie, tu vaux pas le coup. C'est pas assez. Il faut que tu sois déjà pré-formaté, tu vois ? Déjà vegan depuis belle-lurette, militant depuis quelques années, des dizaines de sauvetages à ton actif, pas peur d'aller chez les flics ou en prison. Là t'es potentiellement intéressant.
J'aime bien cette approche, cette sélection, cet eugénisme. C'est comme ça que les choses avancent, c'est bien connu. Et puis c'est évident, les animaux, ils ont le temps de patienter un peu qu'on trouve les bons militants, ils vont négocier avec les gars des abattoirs et les chasseurs : "Attendez deux secondes là ! On a un entretien d'embauche, on doit écouter, et attendre le verdict, après vous pourrez reprendre une activité normale"...

C'est beau, le sens des priorités...

dimanche 27 septembre 2009

J'ai avancé !

Salut l'ami !!! La pêche ?? Moi ça va nickel !

Tu te souviens peut-être de l'artic' qui disait que j'étais une feignasse, ben figure-toi que j'ai avancé depuis !!! Voici donc ma nouvelle liste :
-:- monter une étagère dans mon armoire (bientôt 4 mois)
-:- recoudre une robe (1 mois et demi)
-:- emmener des cartons à la déchetterie (2 mois)
-:- passer un coup de fil à la CPAM (1 mois)
-:- classer une pile grandissante de documents (3 mois)
-:- commander du chocolat au lait de riz (2 ans)
-:- réparer l'échelle de l'arbre à chat de mon... chat (2 mois et demi)
-:- enlever les spots inutiles dans le plafond de mon séjour (4 mois)
-:- recoudre des boutons de chemise (de 1 mois à 1 an environ)
-:- enlever les pots d'aromates desséchés du rebord de ma fenêtre (3 mois)
-:- acheter un étui pour ma clarinette (2 ans)
-:- téléphoner au garage (6 mois au moins)
-:- téléphoner à la préfecture (2 mois)
-:- me replonger dans mes cours d'assistante véto (2 ans et demi)
-:- payer une facture (2 semaines)
-:- jeter mon carton rempli de verre cassé (3 mois)

Ce qui veut dire que j'ai acheté des punaises, recollé les semelles de mes pompes, soigné mon lierre, rangé les vêtements qui squattaient ma table, acheté des tringles pour mes rideaux, désherbé mon potager, fait faire un double de mes clefs et, et ! J'ai vidé un carton, et tu te souviens, j'avais mis :

-:- vider un carton depuis mon dernier emménagement (4 mois)
Note : je ne peux pas le faire tant que je n'ai pas monté l'étagère de l'armoire, puisque c'est des vêtements qu'il y a dans le carton :)

Ben en fait, foutaises, j'ai toujours pas l'étagère, mais j'ai trouvé une combine, mouahaha :)

lundi 7 septembre 2009

Sauver les animaux est condamné

Salut mon pote !
La pêche ?! Moi pas trop. Aujourd'hui j'vais te raconter l'histoire d'une femme qui a décidé d'arrêter de manger pour sauver ses cochons.

C'est pour leur éviter le sort peu enviable de quelques milliards de cochons que Valérie a créé son association, La Forêt de Léa, bien des années après être tombée amoureuse des groins. Des porcins, elle en a un bon nombre : sangliers, cochons roses, cochons nains... en plus de ses chiens, chats... Bref, tu l'auras compris, Valérie aime les animaux, et fait son possible pour eux.
Malheureusement, n'étant pas propriétaire de son logement, son bonheur n'est pas entier, et voilà que le gentil Monsieur dont l'identité figure en face de la mention "Propriétaire" sur les papiers de la maison a décidé que Valérie devait se tirer de là, parce que ses cochons seraient une nuisance ou est-ce que je sais.
Le truc, c'est que ce gentil Monsieur n'est pas à même de lui fournir un logement aux normes : sa fille a chopé l'Escherichia coli à cause de l'eau non-potable du puits, seule source d'eau dont Valérie et sa fille disposent. Les analyses ont révélé que l'eau de ce puits contient des matières fécales. Valérie et sa fille ont bu cette eau, le propriétaire leur ayant affirmé qu'elle était potable.
L'hiver 2008, Valérie et sa fille l'ont passé dans le froid, la porte d'entrée de la maison ayant cédé à cause d'une fente non-réparée.
Plein de choses réjouissantes de ce genre, qu'elle a supportées pour le bien-être de ses animaux. Mais c'est visiblement un comportement condamnable, puisqu'aujourd'hui, elle est menacée d'expulsion, dans 28 jours exactement.

Si comme moi, tu ne trouves pas ça normal, tu peux choper plus de détails en cliquant sur le titre.

Clique ici pour signer la pétition contre l'expulsion de La Forêt de Léa.

mercredi 2 septembre 2009

Les animaux que je mange ne sont pas maltraités !

À d'autres, mon pote !
C'est quoi cette manie, ce talent que tu as pour dédramatiser les conséquences de ce que tu fais, et te voiler la face comme une autruche aveugle ?
Si, les animaux que tu bouffes sont torturés.


Tu connais peut-être L214, cette asso de terrain efficace comme personne pour dénicher les hors la loi en matière de condition animale. Eh bien figure-toi qu'un de leurs (courageux !!!) enquêteurs s'est rendu dans un abattoir l'autre jour, et porte plainte contre Charal "pour cruauté envers les animaux et dénonce la tromperie de l'entreprise envers les consommateurs."
En effet, ces enfoirés ne respectent pas du tout la réglementation et laissent les bovins suspendus par une patte beaucoup trop longtemps avant d'être égorgés, ce laps de temps suffisant aux pauvres animaux pour reprendre connaissance. Le temps d'immobilisation pendant la saignée n'est pas respecté, l'emplacement du box rotatif est lui aussi contraire à la réglementation, et d'autres que je te passe.
Si tu veux plus d'infos, tu peux cliquer sur le titre.
Plusieurs signes de rétablissement de la conscience sont observés dans cet abattoir, notamment des tentatives de redressement de la tête. Les vaches et bœufs soulèvent leur tête sur la chaîne d'abattage, ce qui selon L214 constitue une preuve irréfutable de reprise de la conscience de ces animaux.
"D'après l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments, les signes de rétablissement de la conscience sont les suivants :
  • respiration rythmique
  • réflexe cornéen
  • pupilles resserrées
  • réflexe de redressement
  • tentatives de soulèvement de la tête
  • retour de rigidité dans les oreilles"
T'es toujours pas convaincu ? Matte plutôt :



Oui, les animaux que tu bouffes sont torturés.

Cover my face as the animals die...